Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Procès Verbal pour stationnement "très gênant" à Guérande : des riverains ne comprennent pas

vendredi 12 octobre 2018 à 19:46 Par Audrey Dumain, France Bleu Loire Océan

Les habitants de l'Allée des Mésanges à Guérande ont tous reçu une amende de 135 euros pour stationnement "très gênant" à la mi-septembre. Une sanction qu'ils ne comprennent pas.

Police municipale (illustration)
Police municipale (illustration) © Radio France - Aurélie Lagain

Guérande, France

A Guérande, les habitants de l'Allée des Mésanges ont eu une drôle de surprise en rentrant chez eux. Il y a un mois, le 13 septembre, ils ont tous reçu un PV pour stationnement très gênant : 135 euros d'amende. Un stationnement très gênant qu'ils contestent. 

"La rue ne débouche sur rien"

Les riverains l'avouent, il est interdit de stationner dans leur rue. Pourtant ils le font depuis des années car il est difficile de trouver une place dans le quartier. Et selon eux, cela ne gêne en aucun cas : "La rue ne débouche sur rien, on se gare à cheval sur le trottoir et il n'y a que nous qui passons par là", explique une riveraine. 

Pourtant la police municipale a reçu plusieurs plaintes : difficile de passer avec une poussette ou en fauteuil roulant. C'est d'ailleurs pour cette raison que les policiers se sont rendus sur place : "On peut être tolérant mais quand cela devient trop gênant on doit intervenir, c'est la loi", explique Franck Harion le chef de la police municipal.

Un rendez-vous en mairie

Les habitants, eux, auraient préféré recevoir un avertissement plutôt qu'une sanction. Ils ont tout de même obtenu un rendez-vous lundi 15 octobre en mairie pour trouver d'autres solutions. Le chef de la police municipale propose notamment d'autoriser le stationnement à cheval dans cette allée mais de manière à ce que tout le monde puisse circuler.