Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pyrénées : des mesures "d'effarouchement des ours" annoncées pour protéger les troupeaux

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque, France Bleu

Des mesures "d'effarouchement" des ours vont être lancées dans les Pyrénées dans les semaines à venir pour protéger les troupeaux. La feuille de route sera connue "fin avril ou début mai".

Les bergers pourront pratiquer un effarouchement "simple" par des moyens "sonores ou lumineux".
Les bergers pourront pratiquer un effarouchement "simple" par des moyens "sonores ou lumineux". © Maxppp - (Illustration)

Pyrénées-Atlantiques, France

Le gouvernement veut faire un geste pour les bergers. Avec l'aval de la préfecture, ils pourront bientôt pratiquer un effarouchement "simple" par des moyens "sonores ou lumineux". Et des chasseurs qualifiés seront aussi autorisés à pratiquer des tirs non létaux sur les ours. Le préfet d'Occitanie, Etienne Guyot, va préciser ces mesures d'ici quelques jours.  

Selon Olivier Maurin, les effarouchements ne feront que déplacer le problème. Mais c'est déjà un premier pas pour soulager les bergers, reconnait l'éleveur à Asasp Arros.

Olivier Maurin, le président de la fédération transpyrénéenne des éleveurs de montagne

Les associations de protection de l'Ours critiquent l'idée qu'on puisse user de tirs à balle plastique contre un animal protégé. Les associations ne comptent pas en rester là, et envisagent de contester cette décision devant les tribunaux : en 2012 et en 2014, des mesures d’effarouchement d’ours en Haute-Garonne ont été annulées par le tribunal administratif de Toulouse.

Sabine Matraire, vice-présidente de l'association Férus