Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Davantage de contrôles réclamés à la frontière franco-espagnole au col d'Ares

-
Par , France Bleu Roussillon
Prats-de-Mollo-la-Preste, France

Depuis les attentats, toutes les frontières ne sont pas logées à la même enseigne. Si au Perthus, la présence policière est permanente, ailleurs dans les Pyrénées-Orientales, les contrôles sont simplement aléatoires, notamment en montagne. Illustration au col d'Ares en Haut-Vallespir.

Pas de contrôles permanents au col d'Ares
Pas de contrôles permanents au col d'Ares © Radio France - Sébastien Berriot

Le col d'Ares est situé à 1513 mètres d'altitude au dessus de la commune de Prats-de-Mollo. C'est l'un des points-frontières avec l'Espagne. Après les attentats et l'annonce du rétablissement des contrôles frontaliers, les habitants du secteur s'attendaient à une présence douanière et policière permanente. Mais cela n'est pas le cas. 

© Radio France - Sébastien Berriot

Depuis les attentats, les autorités ont opté pour des contrôles aléatoires réalisés de temps en temps au niveau du col ou bien en contrebas dans la vallée. Mardi en début d'après-midi par exemple, il n'y avait aucun douanier ou bien policier sur place.

Les habitants se disent inquiets, car selon eux la route qui passe par le col d'Ares a toujours été utilisée par les trafiquants en tout genre. Régulièrement des camions immatriculés dans les pays d'Europe de l'est traversent Prats-de-Mollo la nuit en provenance d'Espagne.

Pour le maire de Prats-de-Mollo Claude Ferrer, ces contrôles aléatoires sont les bienvenus, mais ils sont insuffisants, même si la route n'est pas très fréquentée.

Le maire de Prats-de-Mollo voudrait davantage de contrôles à la frontière
Le maire de Prats-de-Mollo voudrait davantage de contrôles à la frontière © Radio France - Sébastien Berriot

Ce n'est pas la quantité de véhicules qui importe. Il suffit d'une seule voiture qui passe avec des terroristes à l'intérieur. Je ne pense pas qu'ils choisiront un point de passage fréquenté comme le Perthus, mais plutôt un secteur isolé comme chez nous, déclare le maire de Prats-de-Mollo.

Les habitants ont le sentiment d'être délaissés, d'autant que depuis quelques temps, de manière provisoire, il n'y a plus de gendarmes dans la commune. La présence des forces de l'ordre la plus proche est à Céret.

Le reporter de France Bleu a constaté qu'il n'y avait pas de contrôle permanent
Le reporter de France Bleu a constaté qu'il n'y avait pas de contrôle permanent © Radio France - Sébastien Berriot

Le maire fait avec ses moyens. Il a modifié les missions de son unique agent de surveillance de la voie publique (ASVP). Ce dernier effectue désormais davantage de patrouilles, y compris sur les hauteurs de la commune au col d'Ares.

Reportage de Sébastien Berriot au col d'Ares

Le col d'Ares permet d'accéder à la région de Ripoll coté espagnol
Le col d'Ares permet d'accéder à la région de Ripoll coté espagnol © Radio France - Sébastien Berriot
Choix de la station

À venir dansDanssecondess