Société

Pyrénées-Orientales : un département à bistrots

Par Martin Cotta, France Bleu Roussillon lundi 14 avril 2014 à 6:00

Un café ou une boisson fraîche au bistrot d'Eus
Un café ou une boisson fraîche au bistrot d'Eus © Radio France - Martin Cotta

Avec plus d'une vingtaine d'établissements labellisés "Bistrot de Pays" le département accueille dès ce lundi l'assemblée générale de la fédération nationale des Bistrots de Pays. Dans les villages, le bistrot est un lieu primordial voire incontournable.

15h, en terrasse, en plein soleil, au bistrot Des goûts et des couleur. Il suffit de regarder le nombre de clients attablés pour comprendre l'importance du lieu dans ce village de 400 âmes. Point névralgique du centre ville, au pied de l'église, le bistrot est le seul endroit où la communication résiste comme le veut le dicton. "J'aime bien discuter avec mon accent belge. Quand je suis sur la terrasse et qu'il y a des gens, des anglais parfois, je demande s'ils veulent que je les prenne en photo et après on discute pendant une heure " s'enthousiaste Henri, un habitué.

Lieux d'échanges politiques, de débats, de dialogues, c'est un lieu incontournable pour Christianne une habitante d'Eus : "s'il n'était pas là je ne sais pas comment les gens feraient.. ." lâche t-elle. Ici à Eus et dans le bistrot tout se sait. Il est difficile de garder un secret et son intimité : "On connaît un peu la vie de tout le monde et tout le monde connaît la nôtre aussi " résume Alexia, la patronne, qui gère le bar avec Franck son mari. "Les discussions commençent toujours par rapport aux nouvelles du journal. Tout par de là et après chacun y met sa graine " explique t-il.

La discussion, la proximité autour d'un café ou autre, il n'existe plus que 9.000 établissements du genre dans les communes moins de 2.000 habitants. Et chaque année 1000 bistrots sont contraint de fermer.

 

Au bistrot d'Eus