Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Avec les gilets jaunes on partage les mêmes revendications" selon la CGT de la Somme

-
Par , France Bleu Picardie

Pour le traditionnel défilé des syndicats de ce 1er mai, les gilets jaunes devraient être dans le cortège nous disait ce matin l'invité de France Bleu Picardie, Kévin Crépin. C'est le premier 1er mai du secrétaire départemental de la CGT dans la Somme.

Kévin Crépin,  le secrétaire départemental de la CGT dans la Somme
Kévin Crépin, le secrétaire départemental de la CGT dans la Somme © Radio France - Marie-Gaëtane Comte

Amiens, France

Dans la Somme il y a des défilés ce matin à Abbeville, à Friville-Escarbotin et à Amiens où le départ est prévu de la maison de la culture à 10H30 pour rallier le parc de la Hotoie via la gare Saint Roch. 

Kévin Crépin, le secrétaire départemental de la CGT dans la Somme appelle le gouvernement à ne plus faire la sourde oreille aux revendications des Français qui demandent plus de pouvoir d'achat. "Une immense majorité de la population n'arrive pas à joindre les deux bouts et il n'y a pas de réponse politique du gouvernement." ajoute Kévin Crépin. 

"C'est le gouvernement qui est responsable du déchaînement de la violence"

"Les gilets jaunes font la distinction entre les organisations syndicales et les partis politiques. Ils ont le sentiment que c'est la même politique qui continue depuis des années, on partage ce sentiment. "

Quant à la violence que l'on constate dans les cortèges, le secrétaire départemental de la CGT dans la Somme fait la distinction entre la violence des casseurs, qu'il ne respecte pas et la violence qui est "le cri du désespoir d'une population qui n'arrive plus à vivre tout en travaillant et qui attend du gouvernement des réponses et à qui on répond serrez-vous la ceinture, il va falloir travailler plus longtemps et plus". 

Kevin Crépin répond à Marie-Gaëtane Comte

Choix de la station

France Bleu