Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Qu'aurez-vous le droit de faire ces deux prochains week-ends confinés dans les Alpes-Maritimes ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Après les annonces du préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez ce lundi, voici ce que vous pourrez faire ou non dans les Alpes-Maritimes ces deux prochains week-ends.

Nice Place Masséna, grande roue, illustration
Nice Place Masséna, grande roue, illustration © Radio France - Alexandre Mottot

C'était annoncé, c'est confirmé : les Alpes-Maritimes premier département à mettre en place un confinement localisé. Le préfet l'a annoncé ce lundi. Un confinement les deux prochains week-ends est prévu. C'est le retour des attestations de déplacement en journée et du "tous à la maison" sauf activité physique et courses essentielles. Voici ce que nous pourrons faire. 

Pratiquer une activité physique, promener son animal, sortir prendre l'air ? 

Oui, mais dans un rayon de cinq kilomètres pas plus et dans la limite d'une heure maximum. 

Aller faire ses courses ? 

Oui, le préfet n'a pas voulu emprunter ce qualificatif "essentiels", mais il s'agit bien des commerces type alimentaires, pharmacies qui pourront rester ouvert.

Aller faire du shopping ? 

Non, pour 15 jours à compter de mardi, les commerces de plus de 5.000 m², sauf les pharmacies et les commerces alimentaires, seront fermés dans le département.  Pour les commerces de plus de 400 m², la jauge passera de 10 à 15 m² par visiteur. 

Partir en Italie ? 

Non, les contrôles à la frontière italienne seront renforcés, comme les contrôles dans les aéroports, a poursuivi le préfet, évoquant la possibilité de faire passer un test PCR à l'ensemble des passagers d'un vol.  

Aller chez le coiffeur ? 

Non, ils ne font pas partie de la liste des commerces dits "essentiels".

"Pour aller chez le coiffeur, il faudra attendre le lundi" détaille le préfet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess