Société

Quand la police prend en charge les jeunes en rupture scolaire

Par Mikaël Roparz, France Bleu Loire Océan mercredi 20 janvier 2016 à 19:44

© Radio France - Mikaël Roparz

Depuis 2011, la police de Nantes et l'éducation nationale travaillent ensemble pour prendre en charge les collégiens exclus temporairement de leur établissement scolaire. Aujourd'hui, le dispositif s'élargi. Il concerne cette fois, les jeunes de moins de 16 ans en rupture scolaire.

Le 4 avril 2011, la police nantaise a signé une convention avec l'Education nationale pour prendre en charge des jeunes collégiens temporairement exclus de leur établissement scolaire. Une quarantaine de collégiens ont été accueillis l'année dernière dans les locaux du centre loisirs jeunesse 44 à Nantes (CLJ 44 ). 

Le dispositif mis en place il y a cinq ans s'est élargi. Désormais, la police prend en charge les jeunes de moins de 16 ans en rupture scolaire. C'est une première en France.

Sur le bassin nantais, le nombre de ces jeunes déscolarisés est estimé à environ 90.

Philippe Carrière, inspecteur d’académie 44 : "Il faut limiter les exclusions"

En savoir plus **: L'exclusion scolaire

Partager sur :