Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quand le street art s'engage pour les sans-abris à Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Une vingtaine d'artistes de rue, qui d'habitude dessinent leurs oeuvres sur les murs, ont dessiné des cartes de voeux pour l'association Action Froid, qui vient en aide aux sans-abris. L'argent récolté permettra de financer les maraudes organisées chaque semaine à Orléans.

Jérôme Schenck de l'association Action Froid et Rire le street artiste orléanais
Jérôme Schenck de l'association Action Froid et Rire le street artiste orléanais © Radio France - Anne Oger

Quand l'art de la rue soutient ceux qui vivent dans la rue... C'est Jérôme Schenck, bénévole à Action Froid qui a eu cette idée. Chaque semaine il participe aux maraudes de l'association, pour venir en aide aux sans-abris dans les rues d'Orléans. Et il est aussi passionné de street art. Il a donc demandé à 17 artistes, dont il suit le travail sur les réseaux sociaux, de réaliser des dessins, pour en faire des cartes de voeux. Tous ont accepté la démarche et proposé leur univers, Jérôme a ensuite couché les dessins sur des cartes, vendues à l'occasion de la nouvelle année. "On voulait trouver un moyen de récolter de l'argent tout en restant dans la rue, le street art s'est imposé". 

Les sans-abris font partie de cet univers de la rue, je les croise, si notre travail peut aider les gens à se rappeler qu'ils existent alors tant mieux

Rire Fish, dont les orléanais ne connaissent pas le visage mais dont ils connaissent sans doute les dessins, a accepté tout de suite la proposition. Son petit poisson aux couleurs joyeuses, on le croise souvent sur les murs d'Orléans. Pour lui qui peint dans la rue depuis 10 ans, c'était naturel de s'engager de cette façon. "Nous les artistes de rue on a une vision différente des gens, pour eux c'est juste un lieu de passage, pour nous c'est plus que ça, il y a un côté un lieu mystique. Les sans-abris malheureusement font partie de cet univers, moi je les croise, je parle avec eux, je me sens proche, alors si nous avec notre art on peu rappeler aux gens qu'ils existent, alors tant mieux". 

Une des cartes de voeux de Rire Fish vendue sur le site internet
Une des cartes de voeux de Rire Fish vendue sur le site internet - Capture écran

Des cartes de voeux pour dire l'importance du lien social

Mais des cartes de voeux, sur papier, en 2017, alors que tout le monde maintenant s'envoie des mails ou des SMS, ça n'est pas un peu décalé ? "Tant mieux" s'amuse Rire. "Les cartes de voeux c'est dépassé mais le street art c'est hyper tendance, alors on va peut-être relancer une mode, qui sait ?" Jérôme Schenck va plus loin, pour lui ça fait partie intégrante de la démarche : "quand nous, bénévoles de l'association Action Froid, on va voir les sans-abris, on répond à certaines urgences, leur donner à manger, des couvertures, etc. Mais beaucoup ont besoin aussi de relations sociales, qu'on prenne du temps pour les écouter. Et donc ces cartes postales, c'est aussi sortir des voeux électroniques, retrouver du lien, un lien physique, c'est quand même autre chose de trouver la carte de son chéri, de son petit-fils, que d'avoir un mail qui te dit simplement bonne année" !

Plusieurs artistes orléanais ont confié leurs dessins

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les 38 cartes sont en vente sur un site internet créé pour l'occasion. Chaque visuel est unique, dessiné spécialement pour cette action. Parmi les artistes on trouve un autre orléanais, Mifamosa, que les loirétains connaissent aussi, c'est lui qui pose des mosaïques très poétiques au-dessus des plaques indiquant les noms des rues, à Orléans. Beaucoup d'autres ont répondu : Panpan, Jo Di Bona, les créations très graphiques de Line Street. Chaque carte coûte entre 2 et 4 euros, l'argent servira à acheter du matériel pour les maraudes, des caddies, des remorques. Ou bien à améliorer les repas distribués, à acheter de la viande, par exemple.

Un site internet et une adresse à Orléans pour trouver ces cartes

Le site internet où trouver ces cartes : streetart4actionfroid.com, elles sont aussi en vente à la boutique "Décor et Moi", rue de Bourgogne à Orléans

Choix de la station

À venir dansDanssecondess