Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Quartier de reconquête républicaine" : les candidatures du Mail à Chenôve et des Grésilles à Dijon retenues

-
Par , France Bleu Bourgogne

Satisfaction pour le maire de Chenôve, Thierry Falconnet, qui en avait fait la demande à l'été 2019, le quartier du Mail est retenu dans le dispositif "Quartier de Reconquête Républicaine." La candidature du quartier des Grésilles à Dijon, a également été retenue.

Thierry Falconnet, maire PS de Chenôve, dans son bureau en juillet 2019.
Thierry Falconnet, maire PS de Chenôve, dans son bureau en juillet 2019. © Radio France - Lucas Martin-Brodzicki

Le quartier du mail à Chenôve a donc été retenu dans le dispositif "Quartier de Reconquête Républicaine." La mairie l'a confirmé, et c'est une satisfaction pour son maire, le socialiste Thierry Falconnet. L'élu en avait fait la demande à l'été 2019, après plusieurs mois d'incivilités et de violences dans le quartier. 

"C'est une très bonne nouvelle pour les chenevelliers et pour notre ville où nous travaillons depuis longtemps sur les questions de tranquillité publique et de prévention de la délinquance" indique l'élu dans un communiqué.   

Le quartier des Grésilles également retenu dans le dispositif

Autre quartier concerné, celui des Grésilles à Dijon, "une chance" estime François Rebsamen le maire de Dijon, qui précise dans un communiqué, "que le dispositif n’a pas pour but de stigmatiser la grande majorité des citoyens mais de renforcer la lutte contre la délinquance, organisée par une poignée de criminels qui dégradent durablement l’image de notre ville et la vie de ses administrés." Côté moyens, cela s'est déjà concrétisé par "l’arrivée de 20 policiers nationaux supplémentaires en fin d’année dernière".

Une satisfaction partagée par Fadila Khattabi, la députée de la 3e circonscription de la Côte-d'Or, qui avec son collègue de la majorité, le député Didier Martin, en avaient fait la demande l'été dernier auprès du ministre de l'Intérieur, suite à l'épisode de violences survenues en juin dernier dans le quartier dijonnais.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess