Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Quatre communes de la Somme fusionnent pour être "plus fortes"

mercredi 24 octobre 2018 à 9:36 Par François Sauvestre, France Bleu Picardie

Le premier janvier, Loeuilly va fusionner avec trois de ses voisins, Tilloy-lès-Conty, Neuville-lès-Loeuilly et Nampty. L'idée c'est d'être plus forts à plusieurs en créant une nouvelle entité de 1 500 habitants qui en choisiront eux même le nom. C'est aussi et surtout de faire des économies.

Loeuilly et Neuville-lès-Loeuilly vont fusionner avec Nampty et Tilloy-Lès-Conty
Loeuilly et Neuville-lès-Loeuilly vont fusionner avec Nampty et Tilloy-Lès-Conty © Radio France - François Sauvestre

Lœuilly, France

Une réunion pour tout comprendre de la fusion. Ce mercredi soir, à 19 heures dans la salle polyvalente de Loeuilly, au sud d'Amiens, les élus vont expliquer à leurs administrés les tenants et les aboutissants de la création d'une nouvelle commune. A partir du premier janvier prochain, Loeuilly, Tilloy-lès-Conty, Neuville-lès-Loeuilly et Nampty ne formeront qu'une seule et même entité de 1 500 habitants.

C'est une belle aventure. Nicolas Portois, maire de Tilloy-lès-Conty

Ces communes sont déjà habituées à travailler ensemble "sur le plan local d'urbanisme intercommunal", rappelle Nicolas Portois, maire de Tilloy-lès-Conty. Pour l'élu, cette fusion c'est "une belle aventure". Ce sont les trois plus petites communes qui en ont fait la demande auprès de Loeuilly. "Nous savons bien que les communes de moins de 500 habitants sont vouées à disparaître administrativement. Nous avons pris les devants", poursuit Nicolas Portois. 

Faire des économies en mutualisant

L'idée c'est d'être "plus forts à plusieurs", détaille Valérie Mouton, maire de Loeuilly. Le nouvel ensemble doit "nous permettre d'avoir un budget plus important et de mutualiser les moyens", poursuit-elle. Par exemple, Loeuilly dispose de "neuf agents, les autres communes de deux à trois agents", précise Valérie Mouton qui rappelle aussi que l'intérêt "c'est d'être plus visibles et plus écoutés dans une communauté de communes de 121 communes".

Valérie Mouton, maire de Loeuilly

Mais les conseils municipaux, qui ont approuvé le principe de fusion avant de le voter le 15 novembre se heurtent aussi à certaines craintes. "Est-ce que l'on ne va pas payer un nouvel impôt", s'interroge Alain, habitant de Loeuilly ? "Non" assure Valérie Mouton qui rappelle aussi que les taux d'imposition vont être lissés sur douze ans. Les habitants de Nampty verront leurs prélèvements locaux augmenter, eux qui avaient les taux les plus bas. 

Le choix du nom

Reste désormais à trouver un nom à cette nouvelle commune. A partir de jeudi (le 25 octobre), les habitants vont recevoir les bulletins pour voter. Ils vont avoir le choix entre Vy-sur-Selle, Les ô de Selle et Les Y sur Selle. Ils ont jusqu'au premier novembre pour se décider. Les élus rappellent aussi que "chaque commune conservera son nom d'origine. 

Reportage France Bleu Picardie à Loeuilly