Société

Quatre étudiantes strasbourgeoises s'engagent contre le harcèlement de rue

Par Marie-Thérèse Koehler et Lucile Guillotin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mercredi 30 novembre 2016 à 16:46

Des dessins pour combattre le harcèlement de rue affichés sur le campus de l'université de Strasbourg
Des dessins pour combattre le harcèlement de rue affichés sur le campus de l'université de Strasbourg © Radio France - Marie-Thérèse Koehler

Une opération de sensibilisation sur le harcèlement de rue était organisée ce mercredi à Strasbourg sur le campus de l'université. A l'initiative de quatre étudiantes qui mènent un projet sur le sujet.

Le harcèlement de rue n'est ni banal, ni normal. C'est ce que veulent montrer quatre étudiantes en "médiation-citoyenneté" à la faculté des sciences de Strasbourg. Elle ont organisé ce mercredi une journée de sensibilisation au Patio, sur le campus. Dans le cadre de leurs études, elles ont mené un projet sur ce phénomène qui touche de nombreuses jeunes femmes. Elle ont notamment réalisé une exposition.

Plein de gens ont vu qu'ils me suivaient, personne n'est intervenu"

Le harcèlement sexiste provoque des états de peur, de stress, de colère, mais aussi d’impuissance. Léa, l'une des quatre étudiantes, témoigne : "J'étais dans le tram et il y avait beaucoup de monde. Deux garçons de vingt ans me disent "bonjour mademoiselle". Ils étaient très gentils et très aimables au départ. Ils m'ont demandé à quel arrêt je descendais. Je ne leur ai pas dit. Et quand je suis descendue à mon arrêt, ils sont sortis avec moi. Il y a pleins de gens qui ont vu qu'ils me suivaient. Personne n'est intervenu alors que ça se voyait que j'avais peur. Donc j'ai commencé à marcher, pas vers chez moi pour ne pas qu'ils sachent où j'habite. Et ils m'ont dit "viens avec nous. A trois, on peut s'amuser". Ils ont commencé par me prendre par le bras, un peu me pousser et j'ai commencé à me débattre, à crier et j'ai pris mon portable. J'ai fait semblant que mon père m'appelait et qu'il était au bout de la rue. J'ai fait des grands signes et ils sont partis en courant".

Les étudiantes ont réalisé une exposition sur le campus - Radio France
Les étudiantes ont réalisé une exposition sur le campus © Radio France - Marie-Thérèse Koehler

Soutenues par le planning familial et l'association Stop au harcèlement de rue, elles ont recueilli énormément de témoignages suite un appel lancé sur Facebook.

Partager sur :