Société

Quatre hommes devant la cour d'assises "pour avoir fait peur" à un vigile qui s’est noyé dans le canal de l'Ourcq

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mercredi 26 mars 2014 à 19:04

La chambre de l'instruction de Paris a confirmé ce mercredi matin la décision d'un juge de Bobigny de renvoyer devant la cour d’assises quatre hommes pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

En mars 2010, à Bobigny, une altercation éclate entre quatre jeunes et le vigile d'un magasin de bricolage qui leur interdit l'entrée parce qu'il est trop tard. Quelques coups sont échangés et le vigile, pris de panique, s'enfuit en courant le long du canal de l'Ourcq. Ses agresseurs le poursuivent et pour leur échapper, le vigile saute à l’eau et se noie.

Même si personne ne l’a poussé, les juges estiment que c'est à cause de la poursuite et de la terreur qu'il a ressentie que le vigile a sauté à l’eau.

Les quatre hommes sont donc renvoyés devant la cour d'assises pour violences volontaires ayant entrainés la mort sans l'intention de la donner. Ils risquent, selon cette qualification pénale, jusqu'à 20 ans de prison.

L'avocat de l'un des mis en cause annonce qu'il va se pourvoir en cassation.