Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Quatre pompiers professionnels condamnés suite à une manifestation sur l'A8 en 2016

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Quatre sapeurs-pompiers professionnels des Alpes-Maritimes ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Nice après une manifestation sur l'autoroute A8 le 22 février 2016. La fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels envisage de faire appel.

Des pompiers rassemblés devant le tribunal correctionnel de Nice pour soutenir quatre de leurs collègues condamnés
Des pompiers rassemblés devant le tribunal correctionnel de Nice pour soutenir quatre de leurs collègues condamnés © Radio France - Marion Chantreau

Nice, France

Trois ans après une manifestation des sapeurs-pompiers à Nice sur l'A8, quatre d'entre eux ont été condamnés ce mercredi par le tribunal correctionnel de Nice. Trois pompiers professionnels, dont le président de la Fédération autonome des sapeurs-pompiers, ont été condamnés à six mois de prison avec sursis et 3.000 euros d'amende pour entrave à la circulation sur la voie publique et dégradation du bien d'autrui. Un autre pompier a été condamné à trois mois de prison avec sursis et 1.500 euros d'amende pour entrave à la circulation. Le réseau Vinci Autoroute, partie civile au côté de l'État, a obtenu un euro symbolique de dommages et intérêts. 

"Une atteinte à la liberté de manifester et à l'expression syndicale." André Goretti

Le 22 février 2016, 650 pompiers s'étaient rassemblés sur l'A8, entre Cap 3000 et la préfecture à Nice, pour protester contre leurs conditions de travail et de rémunération. Une manifestation organisée par la Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels. Les pompiers étaient mobilisés entre les deux voies de circulation, sur le terre-plein central. La manifestation n'avait pas suivi l'itinéraire déclaré et des pneus avaient été brûlés, des pétards avaient été jetés, la circulation interrompue durant plusieurs heures.

Pour André Goretti, président de la fédération autonome des sapeurs-pompiers volontaires, qui figure parmi les condamnés, ce jugement est une atteinte à la liberté de manifester et à la liberté d'expression syndicale. 

André Goretti, président de la Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels

Les sapeurs pompiers condamnés ont 10 jours pour faire appel de cette décision de justice. Une centaine de sapeurs-pompiers professionnels étaient venus soutenir leurs collègues devant le tribunal ce mercredi.