Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatre sénateurs du Tarn-et-Garonne et de Haute-Garonne demandent une reprise du sport de plein air

-
Par , France Bleu Occitanie

70 sénateurs de la droite et de centre demandent, dans un courrier adressé au Premier ministre Jean Castex, la reprise des sports individuels de plein air. Parmi eux, les deux sénateurs du Tarn-et-Garonne et deux autres de Haute-Garonne.

Plusieurs sénateurs militent pour un retour du sport individuel de plein air.
Plusieurs sénateurs militent pour un retour du sport individuel de plein air. © Maxppp - Le Parisien

"La limitation de l'exercice physique en plein air manque de sens" selon les 70 sénateurs signataires de la lettre adressée au premier ministre Jean Castex ce vendredi. Parmi les signataires, on retrouve notamment les deux sénateurs du Tarn-et-Garonne, tous les deux affiliés au parti Les Républicains, Pierre Antoine-Lévi ainsi que François Bonhomme, ancien maire de Caussade. 

Deux autres sénateurs de Haute-Garonne, Alain Châtillon de l'UDI et Brigitte Micouleau (Les Républicains) demandent également le retour de la pratique sportive de plein air lorsqu'elle est pratiquée de manière individuelle. 

Préserver la santé 

Le retour d'une activité encadrée et limitée, comme lors du premier déconfinement, aurait des vertus non négligeables sur la santé selon les sénateurs, qui s'appuient notamment sur les dernières études de santé et le constat d'une augmentation importante des cas de dépression parmi la population. 

"Sur le plan sanitaire, les études récentes démontrent que le risque de contamination à la Covid-19 en plein air et dans le respect des gestes barrières est quasi inexistant", argumentent les signataires du courrier. 

Reprise pour les plus jeunes

Emmanuel Macron l'avait annoncé cette semaine, les activités sportives en club pour les mineurs pourraient reprendre début décembre à l'aide de protocoles sanitaires renforcés. 

Pas un mot de plus en revanche concernant les pratiques sportives pour les adultes et pour une reprise totale pour les clubs et associations, si ce n'est l'annonce d'une aide globale de 400 millions d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess