Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Que faire de ses déchets chimiques comme la peinture ou les désherbants ?

samedi 22 juillet 2017 à 21:11 Par Jade Peychieras, France Bleu Gard Lozère

A Nîmes ce samedi avait lieu une grande collecte de produits chimiques, sur le parking du magasin de bricolage Castorama. Car non, il ne faut pas jeter un pot de peinture, même vide, à la poubelle.

Après la collecte , tous ces produits chimiques seront ensuite détruits
Après la collecte , tous ces produits chimiques seront ensuite détruits © Radio France

Nîmes, France

Vous en avez probablement qui traînent dans votre garage : des vieux pots de peinture, des désherbants, des colles et autres produits de bricolage. Tous ces produits chimiques, ne les jetez surtout pas dans la poubelle ! Ça n'est pas leur place. Oui, mais que faut-il en faire ? Ce samedi sur le parking du magasin Castorama de Nîmes, une grande collecte de produits chimiques avait lieu, organisée par EcoDDS (une société à but non lucratif). L'occasion de refaire un peu de prévention à ce sujet. Ce qui n'est pas de trop, visiblement.

"Souvent, les gens nous disent qu'ils n'ont pas de produits chimiques chez eux. C'est faux ! assure Coralie, qui fait partie de l'opération. On a tous chez nous un produit pour les vitres ou pour nettoyer la voiture."

Des produits qui ne devraient pas se retrouver dans votre poubelle. "De plus en plus de déchetterie sont agréées, affirme Rodolphe Planque-Bonini, le collecteur. Sinon, il y a les collectes comme celle-ci."

Un geste important. "Quand ces produits se retrouvent dans la nature, ils polluent les cours d'eau sur de très grandes surface, explique Rodolphe. Ça finit par polluer les nappes phréatiques, les potagers... sans compter les promeneurs qui peuvent tomber sur des produits corrosifs". Sans compter non plus les dommages sur la faune et la flore.

L'année dernière, l'opération a permis de collecter 137 tonnes de produits dangereux. 137 tonnes en moins dans la nature. La prochaine collecte de ce type à Nîmes aura lieu le 30 septembre sur le parking du magasin Leroy Merlin, avenue Jean Prouvé.