Société

Que faire pour limiter les déserts médicaux?

France Bleu Alsace mardi 17 février 2015 à 10:47

La carte des déserts médicaux
La carte des déserts médicaux © IDÉ

Le village de Sentheim dans la vallée de Masevaux ne trouve pas de médecin généraliste. Les démarches lancées il y a deux ans n'ont rien donné.

Sentheim est une petite commune de 1650 habitants dans la vallée de Masevaux. Le médecin généraliste exerce là-bas depuis 1977. A 65 ans, il va prendre sa retraite à l'été 2015 mais il ne trouve personne pour le remplacer.

Reportage à Sentheim signé Patrick Genthon

Sentheim cherche médecin

Un dispositif a été mis en place en 2013 pour encourager les jeunes médecins à s'installer dans les déserts médicaux, des zones où l'offre médicale est insuffisante. L'Etat garantit un complément pour atteindre un revenu mensuel de 3640 euros pendant deux ans. 

Vers la fin du médecin de campagne traditionnel ? Alexis Ricoeur, président du syndicat des internes de Strasbourg.

 200 contrats ont été proposés en France dont trois en Alsace, où il existe plutôt des zones sous-dotées en praticiens que de réels désets médicaux. Il s'agit des secteurs de Lauterbourg, de Schirmeck-Saales, la vallée de Thann et l'Alsace Bossue.

"Les médecins préfèrent en général s'installer dans les grandes villes", explique Jean-Marie Letzelter, président du Conseil de l'Ordre des médecins dans le Bas-Rhin.