Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Que permet de financer le denier de l'église dans le diocèse de Nantes ?

-
Par , France Bleu Loire Océan
Nantes, France

L'église en appelle à votre générosité ! Elle lance sa campagne pour encourager les dons au "denier de l’église". Le denier est la première ressource du diocèse de Nantes. Il permet de récolter 5,5 millions d'euros pour le financement des salaires, des déplacements et des charges structurelles.

Le diocèse de Nantes récolte chaque année 5,5 millions d'euros grâce au denier de l'église.
Le diocèse de Nantes récolte chaque année 5,5 millions d'euros grâce au denier de l'église. © Radio France - Aurore Jarnoux

Comme chaque année, l'église mobilise ses fidèles. Elle lance en ce moment sa campagne de dons, "le denier de l'église". La campagne nationale devrait durer une quinzaine de jours, les diocèses locaux continueront ensuite quelques semaines.

Le denier, la première ressource du diocèse de Nantes

Le denier de l'église permet au diocèse de Nantes de récolter en moyenne chaque année 5,5 millions d'euros. Cela participe au bon fonctionnement des 70 paroisses du diocèse. 

Ce don est primordial. Il finance une partie des salaires des 300 prêtres et des 160 laïcs rémunérés par l'église. "Ce sont ces hommes et ces femmes qui font vivre l'église", souligne le père Benoît Bertrand, vicaire général du diocèse de Nantes. Au total, ces salaires coûtent tous les ans près de sept millions d'euros.

L'église ne vit pas simplement d'amour et d'eau fraîche, elle a besoin du soutien de ses fidèles" - Benoît Bertrand, vicaire général du diocèse de Nantes

Le dernier permet également de financer les frais de déplacement, la formation des séminaristes, les maisons qui accueillent les prêtres âgés, et les charges structurelles. "Les frais de chauffage dans une église sont payés par la paroisse, tout comme l'électricité, le gaz, explique le père Benoît Bertrand. C'est le cas aussi pour certaines réfections".

20 000 donateurs en moyenne

Aujourd'hui, le diocèse de Nantes compte environ 20 000 donateurs, un chiffre en baisse depuis quelques années. Le montant des dons lui en revanche est en augmentation, il avoisine les 250 euros en moyenne. Mais le père Benoit Bertrand le sait, il faut attirer de nouveaux fidèles : "il y a moins de pratiquants, d'où l'importance d'aller chercher la génération des 30-50 ans, en sachant que le don est volontaire et qu'il n'y a pas de tarif".

L'église compte aussi sur la générosité de ses fidèles tout au long de l'année. Le budget total du diocèse de Nantes est de 22 millions d'euros. "Il faut savoir que ce budget est régulièrement déficitaire de trois millions d'euros par an", précise le vicaire général. Le denier participe donc à son financement tout comme les quêtes, le casuel (les offrandes faites lors des mariages, des baptêmes, des enterrements), les legs et l'argent placé par l'église.

Si vous voulez faire un don à l'église, vous pouvez faire un chèque directement à votre paroisse ou passer par le site internet du diocèse de Nantes. Le dernier de l'église est directement reversé, à parts égales, à votre paroisse et au diocèse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess