Société

Que s'est-il passé cette semaine en Normandie ? Esclavage, vigipirate, trafic de cornes, victoire automobile

Par Bénédicte Courret, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) vendredi 17 avril 2015 à 18:00

Que s'est-il passé cette semaine en Normandie ?
Que s'est-il passé cette semaine en Normandie ? © Radio France

Esclavage moderne à Lisieux, alerte au colis suspect au Mont-Saint-Michel, trafic de cornes de rhinocéros, victoire automobile pour le Normand Benoît Tréluyer : France Bleu récapitule pour vous les principales informations de la semaine du 13 au 19 avril en Normandie.

Que s'est-il passé cette semaine en Normandie ? France Bleu vous propose chaque vendredi un résumé de l'actualité de la semaine, de Cherbourg à Evreux, en passant par Rouen et Caen. Retrouvez ici les principales informations de la semaine du 13 au 19 avril. 

#Chaud

Un soleil d'été à Caen - Radio France
Un soleil d'été à Caen © Radio France - - Francis Gaugain -

27,2°C à Saint-Hilaire-du-Harcouët dans la Manche le 15 avril. Du jamais vu de mémoire de station météo (créée en 1951). Ce mercredi, il faisait même plus chaud en Normandie qu'en Méditerranée !

À LIRE ICI ►► Record de chaleur pour une mi-avril dans la Manche

#Esclave

La basilique de Lisieux.  - Maxppp
La basilique de Lisieux. © Maxppp

France Bleu vous révélait mercredi le témoignage d'une jeune femme victime d'esclavage moderne dans une communauté religieuse implantée notamment à Lisieux. "Je n'ai fait que travailler et obéir pendant neuf ans " raconte-t-elle. Jusqu'au jour où elle a réussi à s'enfuir, en courant. 

À LIRE ICI ►► Elle voulait être religieuse, elle devient esclave à Lisieux

#Un maître-nageur accusé de viol

piscine maître-nageur natation - Maxppp
piscine maître-nageur natation © Maxppp

Un maître-nageur de 25 ans est soupçonné d'avoir violé deux petites filles de 9 et 12 ans alors qu'il leur donnait des cours de natation à Granville. Les faits se seraient passés entre 2010 et 2013.

À LIRE ICI ►► Un maître-nageur mis en examen pour viol sur mineur

#Serviette suspecte 

La passerelle d'accès au Mont-St-Michel, ici en juillet 2014 lors de son inauguration. - Radio France
La passerelle d'accès au Mont-St-Michel, ici en juillet 2014 lors de son inauguration. © Radio France

C'était une fausse alerte. Mardi après-midi, la passerelle d'accès au Mont-Saint-Michel a été évacuée pour cause de colis suspect. Plan vigipirate, démineurs, deux heures d'intervention... Il s'agissait en fait d'une serviette enroulée autour d'un objet inoffensif. 

À LIRE ICI ►► Mont-Saint-Michel : alerte au colis suspect, la passerelle bloquée 

#Cornes de rhino

rhinocéros - Maxppp
rhinocéros © Maxppp

C'est l'histoire d'un trafiquant irlandais de cornes de rhinocéros arrêté à Cherbourg et soupçonné d'avoir participé au vol d'une corne de 8kg au Muséum d'histoire naturelle de Rouen. Un mandat d'arrêt international est lancé contre lui (mais ça n'est pas directement lié au vol perpétré au musée rouennais).

À LIRE ICI ►► INSOLITE - Un trafic de cornes de rhinocéros en Normandie

#Question capitale

Le pont de Normandie bloqué par les éleveurs haut-normands en colère - Radio France
Le pont de Normandie bloqué par les éleveurs haut-normands en colère © Radio France

Caen, capitale administrative de la Normandie mais le conseil régional à Rouen. Le choix de capitale qui se profile pour la future région Normandie fait réagir de part et d'autre du pont (de Normandie).

À LIRE ICI ►► Caen, capitale de la Normandie ? Les réactions des internautes

#Vroum vroum

sport auto AUDI de Benoît Tréluyer - Maxppp
sport auto AUDI de Benoît Tréluyer © Maxppp

Le Normand Benoît Tréluyer commence bien le championnat du monde d'endurance auto. Le pilote d'Alençon s'est imposé dimanche dernier sur le circuit de Silverstone sur Audi. La victoire s'est jouée en quatre secondes !

À LIRE ICI ►► Sport automobile : victoire de Benoît Tréluyer à Silverstone

#Péli le pélican

Péli le Pélican a été conservé dans un congélateur après sa mort.  - Radio France
Péli le Pélican a été conservé dans un congélateur après sa mort. © Radio France

On l'a retrouvé ! Péli le pélican est devenue la coqueluche du village de Saint-Jouin-Bruneval au fil des années. Après sa mort, la municipalité du village situé entre Le Havre et Étretat a congelé sa dépouille, en attendant d'obtenir l'autorisation administrative de l'empailler. Et il trône maintenant dans le hall d'accueil de la mairie. Toujours aussi majestueux.

À LIRE ICI ►► INSOLITE - Saint-Jouin-Bruneval donne une seconde vie à sa mascotte Péli le pélican