Société

Quel avenir pour le Musée Arménien de France fermé il y a 20 ans à Paris ?

Par Martine Bréson, France Bleu Paris mercredi 29 avril 2015 à 11:48

Musée Arménien de France
Musée Arménien de France © Musée Arménien de France

Le Musée Arménien de France a fermé il y a presque 20 ans à Paris et aucune date n’a été indiquée pour une réouverture. Pour défendre ce musée une pétition sur internet a déjà reçu 10.000 signatures.

La pétition "Sauvez le Musée Arménien de France", qui demande la réouverture du musée à Paris, a déjà reçu 10.000 signatures. L’abandon de ce musée par l’Etat fait tâche alors que cette année 2015 marque le centenaire du génocide des Arméniens et que les commémorations se multiplient.

Une partie de la communauté arménienne reproche au ministère de la Culture d’avoir abandonné le Musée Arménien. Le réalisateur Robert Guediguian milite pour que les collections du musée soient de nouveau visibles par le grand public.

La fermeture devait être provisoire

Le Musée Arménien de France a été inauguré, 59 avenue Foch dans le XVIème arrondissement, en 1953. Il avait été créé pour "concerver la mémoire d’un peuple en diaspora" avait indiqué le fondateur du musée, Nourhan Fringhian. Le musée a été fermé en 1996 car le bâtiment n’était plus aux normes de sécurité. Depuis, les collections sont dans des cartons et elles pourraient bien y rester encore longtemps. Le ministère de la Culture n’a pas l’air de vouloir s’en occuper.

Pourtant, l'Etat s’était engagé à réinstaller le musée à l’identique après les travaux en mai 2012. Promesse non tenue. Les locaux ont été annexés par le musée Guimet qui s’en sert de réserves. "Les salles sont utilisées comme débarras " indique le Comité de soutien au musée. Les serrures de l’immeuble ont été changées et la Fondation du Musée Arménien n’a même plus accès au bâtiment. Elle se demande aujourd’hui ce qu’est devenue la partie de ses collections qui était restée à l’intérieur.

En février 2015, la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a proposé un déménagement vers le Mucem de Marseille mais pour quelques objets seulement. Cela ne satisfait pas les administrateurs du Musée Arménien qui refusent que les collections soient disloquées.

Des œuvres inestimables

Les collections du musée sont uniques en dehors de l'Arménie.

Elles sont constituées de 1200 objets emportés puis cédés à la Fondation par les descendants des victimes du génocide de 1915. Ces objets illustrent 3.000 ans d’Histoire .

Le musée rassemble des collections d’archéologie avec, entre autre, une série de monnaies anciennes et des collections d’art sacré avec des parchemins, des missels enrichis d’enluminures, des rouleaux de prières. L’art profane et l’art populaire sont présents avec des tissus, des céramiques, des bijoux, des objets de luxe ou d’ornement mais aussi des pichets, assiettes, jouets et costumes. Des tableaux , des gravures , des sculptures étaient aussi regroupés au musée.

Pour les découvrir, la seule solution pour l’instant, c’est de se rendre sur le site internet du musée. Près de 500 objets y sont présentés. Ils illustrent la culture arménienne depuis ses origines jusqu’au XXème siècle.

Les collections avaient été léguées à l’Etat en 1978 et elles sont reconnues d’utilité publique. Certaines de ses œuvres jugées exceptionnelles ont déjà été exposées au Musée du Louvre et au Musée national de la Marine.