Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Quel avenir pour les Jardins de Beauregard à Laval ?

mercredi 12 septembre 2018 à 7:59 Par Stéphanie Denevault, France Bleu Mayenne

Le site de 1,4 hectare est devenu une friche. Les herbes hautes ont envahi le site qui domine tout Laval, au milieu de la rue de Beauregard, quartier d'Hilard. Ces jardins appartiennent à la ville de Laval qui tente de les vendre. Petit retour en arrière.

Le site de 1,4 hectares se trouve en plein coeur du quartier d'Hilard
Le site de 1,4 hectares se trouve en plein coeur du quartier d'Hilard © Radio France - Stéphanie Denevault

Laval, France

Les jardins de Beauregard appartenaient jusqu'en 2008 à un propriétaire privé qui lui ce site à 80 jardiniers. François d'Aubert, alors maire de Laval, rend le terrain constructible et le fait acheter par la ville pour 1,7 million d'euros. Mais voilà, en mars 2008 ce sont les élections municipales, François d'Aubert est battu, la nouvelle majorité de Guillaume Garot se retrouve avec ce terrain sur le dos et surtout l'emprunt qui va jusqu'en 2012. La mairie décide de le vendre à un promoteur immobilier. Des riverains ont vent de cette vente, et décide de monter une association de sauvegarde. Des ruches sont installées, une trentaine de jardins sorte de terre, des arbres sont replantés : "on se retrouvait le dimanche notamment pour faire des pique-niques avec des gens du quartier, aujourd'hui encore des habitants viennent cueillir les framboises et font des confitures !" Dominique Lemercier, est nostalgique, quand il se balade avec son sécateur dans cette jungle urbaine. Cet habitant de la rue Sainte-Catherine y croyait à ce projet de jardins partagés, de site éco-pédagogique. Mais en 2012, le terrain est vendu pour la moitié de son prix d'achat à un promoteur immobilier, "le soir même de l'annonce en conseil municipal, la plupart des jardins ont été pillés, les légumes arrachés, hasard de calendrier...on était un petit peu amer, certains ont quand même continué à jardiner, il y a encore deux ans, il y avait 3 jardins partagés, on a essayé de faire repartir l'association, on a fait réunion, il y avait une trentaine de participants, mais personne n'a voulu s'investir dans une structure...bon tant que c'est une friche, qu'il y a de la biodiversité, il y a de l'espoir..." 

Les framboisiers des jardins de Beauregard - Radio France
Les framboisiers des jardins de Beauregard © Radio France - Stéphanie Denevault

Le promoteur a jeté l'éponge, les jardins n'ont jamais été vendus !

La légende raconte qu'un trésor aurait été caché dans ces jardins, il y a bien longtemps maintenant. Et d'ailleurs quand le site a été vendu en 2012, le promoteur s'attendait à avoir le droit à des fouilles archéologiques. Un promoteur qui a donc finalement jeté l'éponge. Pourquoi ? peut être à cause des opposants, peut être aussi à cause d'un terrain très pentu et accidenté et puis beaucoup de projets immobiliers ont été annoncés à Laval : la gare et le quartier Ferrié pour ne citer qu'eux. En tout cas on a appris au conseil municipal de juin dernier que le site cherchait toujours preneur, et oui la municipalité cherche à vendre à nouveau les 1,4 hectare. 

Une belle vue sur tout Laval  - Radio France
Une belle vue sur tout Laval © Radio France - Stéphanie Denevault