Infos

VIDÉOS - Un centre d'accueil de migrants de Calais à Bretteville-sur-Laize, près de Caen

Par La rédaction, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mardi 11 octobre 2016 à 5:00 Mis à jour le mardi 11 octobre 2016 à 9:31

Laurent Fiscus, préfet du Calvados, invité de France Bleu Normandie ce mardi matin.
Laurent Fiscus, préfet du Calvados, invité de France Bleu Normandie ce mardi matin. © Radio France

Un centre d'accueil de réfugiés venus de Calais ouvrira à Bretteville-sur-Laize, près de Caen, dans le Calvados. Laurent Fiscus, préfet du Calvados, invité de France Bleu Normandie ce mardi matin, confirme la création de ce lieu d'hébergement et évoque les autres projets de centre dans la région.

Dans le cadre du démantèlement du camp de réfugiés de Calais, la "jungle", la Normandie va accueillir des migrants. 663 personnes dans la région sur un total de 8.200 en France (voir infographie plus bas). A Bretteville-sur-Laize, petit village situé à une vingtaine de kilomètres de Caen, un centre d'accueil de migrants de 32 places sera créé dans une ancienne maison de retraite. Le préfet du Calvados confirme l'information ce mardi matin sur France Bleu Normandie. Sur place, les résistances sont fortes. Des tracts ont été distribués pour dire "non" aux migrants. "Devoir de solidarité territoriale" répond le préfet. "On ne peut pas laisser le territoire de Calais avoir cette concentration de réfugiés". Et d'ajouter :"C’est aussi un devoir de solidarité humanitaire."

Un devoir de solidarité territoriale et humanitaire"

"Le maire est d’accord et le propriétaire « privé » est entièrement d’accord". "L’important est d’avoir fait les travaux nécessaires pour rendre le site accueillant et d’avoir préparé l’accompagnement social" précise le préfet. Quel public accueilli ? "On verra en fonction des personnes qui arriveront de Calais. On doit être prêt pour une arrivée, rapidement."

Un hébergement temporaire

Combien de temps d’hébergement pour ces personnes ? "On cherche à donner un refuge à des réfugiés. Ce sera un toit temporaire pour des gens qui sont sous des tentes pour la plupart d’entre eux. C’est une étape, une « passerelle » vers d’autres solutions d’hébergement." Et le préfet du Calvados d'évoquer des exemples d’autres personnes qui sont arrivées dans le Calvados, ont fait leur demande d’asile et qui, ensuite, ont été transférées dans un centre d’accueil de demandeurs d’asile. "Ces personnes n’auront pas vocation à rester à Bretteville-sur-Laize" répète-t-il.

Des centres d'accueil ailleurs en Normandie

"Il y aura quelques dizaines de réfugiés supplémentaires et je ne vais pas vous dire ils seront hébergés où parce qu’on y travaille. En revanche, ce que je peux vous dire c’est que la solidarité territoriale joue aussi à l’intérieur du département. Il est préférable d’avoir plusieurs sites, un, deux ou trois. Les Normands ici ont de la mémoire, celle de la guerre. Les premières victimes des guerres, ce sont les civils. En Normandie on a une dette à l’égard de nos amis étrangers, américains, canadiens, etc. qui sont venus nous libérer en 44."

Le schéma d'hébergement des réfugiés de Calais. - Visactu
Le schéma d'hébergement des réfugiés de Calais. © Visactu

Pas de foyer de radicalisation dans le Calvados"

Autre sujet évoqué avec le préfet, le Journal du Dimanche publiait ce dimanche une "carte de France de la radicalisation islamique". Il apparaît que, en Normandie, le Calvados et la Seine-Maritime font partie des départements où 100 à 150 individus sont repérés par les services de renseignements comme radicalisés. Chiffre non confirmé par Laurent Fiscus qui affirme que "le risque de menace terroriste existe dans le Calvados comme partout ailleurs."

Le chômage des jeunes en baisse

Enfin, le préfet du Calvados évoquait également ce mardi matin la lutte contre le chômage alors que le taux de chômage reste élevé en Normandie avec 176.000 demandeurs d'emploi de catégorie A dans la région, dont 35.130 dans le Calvados. Le préfet du Calvados insiste quant à lui sur la baisse du chômage des jeunes qui est de 9% depuis un an.

Partager sur :