Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Quel impact du couvre-feu à 18h dans nos villages de la Mayenne ?

-
Par , France Bleu Mayenne

Le couvre-feu à 18h est entré en vigueur ce samedi. L'objectif d'une telle mesure pour le gouvernement est de casser encore un peu plus les chaînes de contamination de la Covid-19, surtout dans les grandes métropoles. Mais quels impacts dans nos villages mayennais ? Reportage à Saint-Pierre-la-Cour.

Une des rues du bourg de Saint-Pierre-la-Cour en Mayenne
Une des rues du bourg de Saint-Pierre-la-Cour en Mayenne © Radio France - Martin Cotta

Pendant quinze jours, notre quotidien et nos organisations vont s'adapter à une mesure jamais prise depuis la fin de la seconde guerre mondiale : un couvre-feu, instauré depuis samedi dernier partout en France. L'épidémie de la Covid-19 a repris du terrain en Mayenne, avec un taux d'incidence en augmentation continue depuis plusieurs semaines d'après l'Agence Régionale de Santé. 

"S'il faut le faire, faut le faire !" - Reportage à Saint-Pierre-la-Cour

Dans l'ouest mayennais, à Saint-Pierre-la-Cour, les 2.000 habitants accueillent cette nouvelle restriction avec plus ou moins de philosophie et de pragmatisme. "Il faut faire avec, pas le choix ! Moi je pense que s'il faut le faire, faut le faire" nous explique deux anciens de la commune sur le chemin du marché. Pour Stone en revanche, mère de famille, le couvre-feu change un peu sa routine. "Ba oui, je travaille dans le milieu médical en plus. Mes journées peuvent terminer à 20h parfois. Après il faut s'organiser, et la priorité c'est notre santé" déclare-t-elle au détour d'une rue. 

Réorganisation du périscolaire

À 18h dans Saint-Pierre-la-Cour, l'ambiance est généralement calme. La mairie a du quand même revoir la prise en charge et le déroulement des activités périscolaires. "Là on a un interdit supplémentaire qui concerne les enfants de moins de 15 ans. Donc nos salles qui étaient rouvertes pour eux vont se refermer. C'est les parents qui en pâtissent" explique le maire Michel Paillard. Certains commerces vont baisser le rideau plus tôt. Clarisse est une des trois coiffeuses de la commune. "On accueillera les clients au plus tard à 17h ou 17h30 pour faire en sorte qu'ils soient rentrés chez eux à temps. On limitera les interventions plus longues en fin de journée comme les mèches, les couleurs" annonce-t-elle un peu tristement.

Dans le village, tout le monde va trouver son rythme pour les quinze prochains jours, avant, peut-être, de vivre encore différemment.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess