Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Quel nouveau visage pour le pont Saint-Michel, symbole de la fusion de Bourgoin et Jallieu ?

-
Par , France Bleu Isère

A Bourgoin-Jallieu, le pont Saint-Michel, qui abritait des services municipaux et des associations, a dû être évacué, courant décembre, en raison d'un risque d'effondrement. Des travaux en urgence vont avoir lieu avant une longue réflexion sur sa nouvelle vie.

Le pont Saint-Michel, trait d'union entre Bourgoin et Jallieu.
Le pont Saint-Michel, trait d'union entre Bourgoin et Jallieu. © Radio France - Céline Loizeau

Bourgoin-Jallieu, France

Quel avenir pour le pont Saint-Michel à Bourgoin-Jallieu ? La réflexion s'annonce longue et elle va démarrer pour le grand public ce vendredi avec une réunion publique à la Halle Grenette, à 19 heures.  Peu avant Noël, la mairie a décidé de faire évacuer ce pont, un pont piéton qui abrite des services, surplombe une rue passante. C'est aussi un symbole de la fusion des communes de Bourgoin et Jallieu. 

A l'origine de cette évacuation : un risque d'effondrement si le pont était toujours occupé.  La raison : un défaut de conception, c'est-à-dire dès les débuts du pont qui date de 1976. C'est ce qu'a mis au jour le cabinet d'études Agoha, mandaté par la mairie, qui, au départ, voulait donner un coup de jeune à cet ouvrage. "Il y a eu des graves malfaçons dès la construction. Il manque du ferraillage à l'intérieur du béton du pont. Il manque des poutres qui n'ont pas été posées", détaille le maire Vincent Chriqui au sujet de l'ouvrage qui jusqu'alors n'inspirait aucune inquiétude. 

Des travaux en urgence de deux à trois semaines

Des travaux de consolidation en urgence vont démarrer dans les prochains jours. "Cela va consister en la mise en place d'étaiements, des tours et des poutrelles pour soulager en partie le poids du pont. Ce qui permettra de garantir le non-effondrement du pont et surtout permettre aux gens de réutiliser les bureaux", indique Boris Villemus, co-gérent du cabinet d'études Agoha. Ce chantier de sécurisation va démarrer dans les prochains jours. Il devrait durer deux à trois semaines selon Agoha qui précise qu'il y aura forcément des conséquences sur la circulation : le pont surplombe l'avenue du Professeur Tixier, très passante. Une fois cette première phase terminée, il est prévu que les services municipaux réintègrent les lieux. 

Puis de longs mois d'études pour décider du pont nouvelle version

Viendra une deuxième étape, bien plus longue pour savoir quel sera le nouveau visage du pont Saint-Michel, trait d'union entre Bourgoin et Jallieu. Cela se fera en concertation avec les riverains assure la mairie.  Consolidation du pont ou démolition avec construction d'une passerelle piétonne (dans ce cas, il faudra alors installer des services municipaux ailleurs). Voici les "deux seules options possibles" selon Vincent Chriqui.  Il faut notamment prendre en compte les immeubles voisins du pont, de multiples contraintes techniques, etc. Il y a aussi le coût "mais ça ne sera pas le seul critère pour prendre une décision", affirme la municipalité.

Ce type d'études "prenant six mois à un an" d'après Agoha, la question sera tranchée après mars et les municipales. Mais quel que soit le scénario retenu, ça va se chiffrer en million(s) d'euros plutôt qu'en centaines de milliers d'euros comme l'envisageait il y encore peu la mairie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu