Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quel projet pour l'ancien site Terrot à Dijon ?

-
Par , , France Bleu Bourgogne

Avec le chantier de la Cité Internationale de la gastronomie, c'est l'autre grand projet de réhabilitation en cours à Dijon en 2021. Du site de l'ancienne usine Terrot situé boulevard Voltaire, doit émerger dans les prochaines années un projet immobilier d'envergure.

La façade de l'ancienne usine Terrot a été conservée
La façade de l'ancienne usine Terrot a été conservée © Radio France - Stéphane Parry

Sur ce chantier grand comme quatre terrains de foot doit être construit, un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de 165 places, une résidence pour jeunes actifs de 130 places, des commerces ou encore des bureaux. Bref, c'est un nouveau quartier en plein cœur de ville qui doit voir le jour à l'horizon 2026, assure Pierre Pribétich, élu en charge de l'urbanisme à la ville de Dijon. "C'est un quartier qui se reconstruit, qui a eu une histoire, qui retrouve une nouvelle jeunesse, qui permettra de ne plus s'étendre et de lutter contre la 'consommation' de terres agricoles."

Pierre Pribétich : "le quartier va retrouver une nouvelle jeunesse"

Vue du chantier de réhabilitation de l'ancienne usine Terrot
Vue du chantier de réhabilitation de l'ancienne usine Terrot © Radio France - Stéphane Parry

La façade art déco conservée

L'histoire de ce quartier est marquée à tout jamais par l'usine Terrot, l'un des tout premiers fabricants de motos en France. Ultime vestige du site, au milieu des tôles et des gravats, la façade art déco a été  conservée au grand soulagement de Stéphane Rouillard, chargé du développement numérique à la direction des musées de Dijon et photographe amateur à l'origine d'une série de photos sur la déconstruction du site. "C'est très bien que la façade soit conservée, surtout que ce n'était pas une obligation, a priori la façade n'était pas classée."

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Stéphane Rouillard : " c'est très bien que la façade soit conservée"

Vue des anciens bâtiments Terrot
Vue des anciens bâtiments Terrot © Radio France - Stéphane Parry

L'école spéciale d'architecture en ligne de mire 

Derrière cette marque de légende dont la production a cessé dans les années 60, il y a les engins, les motos Terrot  entrées dans la légende avec encore de nombreux adeptes. Voilà ce que déclarait en 2018 à France Bleu Bourgogne, Jean-Louis Deschaumes, président de l'association Arbracam, spécialisée dans l'histoire du constructeur de motos : "c'était quand même une qualité de fabrication, une fiabilité, elles ont été loin, elles ont fait le front de Russie pendant la Guerre. L'armée a roulé dessus, la gendarmerie aussi".

Jean-Louis Deschaumes : "les motos Terrot ont roulé très loin"

L'association Arbracam a  également un emplacement dédié dans le projet de réhabilitation du site. Un site qui pourrait enfin, c'est le souhait de la ville de Dijon, accueillir l'école spéciale d'architecture actuellement basée à Paris.

Ce qu'il reste des bâtiments de l'usine Terrot
Ce qu'il reste des bâtiments de l'usine Terrot © Radio France - Stéphane Parry
Choix de la station

À venir dansDanssecondess