Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quelle stratégie pour le collectif Rosmerta ?

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le collectif Rosemerta héberge des demandeurs d'asile dans un bâtiment appartenant au diocèse, mais celui-ci ne l'entend pas de cette oreille et menace d'une action en justice. Rosemerta cherche des solutions.

Un tag contre les migrants sur la porte de Rosemerta.
Un tag contre les migrants sur la porte de Rosemerta. © Radio France - Jean-Pierre Burlet

Le collectif Rosmerta occupe depuis fin décembre un bâtiment appartenant au diocèse d'Avignon. Le collectif y héberge des familles de demandeurs d'asile et a proposé à l’archevêque un projet de convention d'occupation, mais l’archevêque veut récupérer l'immeuble pour le vendre. Invité de Daniel Morin lundi matin, Monseigneur Jean-Pierre Cattenoz a confié à France Bleu Vaucluse que le diocèse avait besoin d'argent, qu'il lui fallait vendre l'immeuble et pour le vendre, il fallait qu'il soit vide.

"Nous avons besoin d'argent", confie l'archevêque

Il est donc question d'action en justice pour obtenir l'expulsion des "squatteurs" mais ceux-ci n'ont été avisés d'aucune convocation chez le juge des référés.

Rosmerta envisage des solutions de repli. Une solution extrême serait d'aller planter des tentes dans un jardin public, le rêve serait de pouvoir signer une convention d'occupation avec un propriétaire public ou privé. Mais ces solutions seront envisagées avec le collectif dans son entier. Rosmerta compte aujourd'hui 200 bénévoles et plus d'un millier d'adhérents.

Maeva en est l'une des porte-paroles :

Maeva porte parole de Rosmerta

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu