Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Quelles applications concrètes pour le dispositif Cités éducatives à Beaubrun-Tarentaize à Saint-Etienne ?

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le gouvernement met 100 000 euros sur la table pour le quartier Beaubrun-Tarentaize à Saint-Etienne, sélectionné pour bénéficier du dispositif Cités éducatives, ainsi que 80 territoires ailleurs en France.

La ville de Saint-Etienne a été choisie pour profiter du dispositif Cités éducatives dans le quartier de Beaubrun-Tarentaize
La ville de Saint-Etienne a été choisie pour profiter du dispositif Cités éducatives dans le quartier de Beaubrun-Tarentaize © Maxppp - Frédéric CHAMBERT

Saint-Étienne, France

Le quartier Beaubrun-Tarentaize de Saint-Etienne fait donc partie des 80 territoires en France à être sélectionné pour bénéficier du dispositif Cités éducatives. Concrètement, le gouvernement va injecter 100 000 euros dans le quartier ce mois-ci, à destination de tous les habitants, de "0 à 25 ans". 

Ainsi, la maternelle, l'école primaire, le collège le lycée mais aussi les associations et les clubs sportifs recevront des fonds. 

Des projets sur-mesure pour les quartiers 

Quelles applications concrètes peut-on espérer ? "C'est à l'échelle locale que les projets doivent être pris, en fonction de la réalité de chaque quartier", commence Jean-Michel Mis, député En Marche de la Loire (le quartier Beaubrun-Tarentaize fait partie de sa circonscription). 

"L'époque des chèques pour rénover les quartiers sans rien miser sur le social est révolue", poursuit l'élu. 

Ne plus tout faire reposer sur l'école

Jean-Michel Mis tient quand même à donner l'exemple des voyages linguistiques, qui pourraient être financés via cette enveloppe de 100 000 euros.

"C'est extrêmement enrichissant pour les élèves, parmi lesquels certains ne quittent jamais la France, voire Saint-Etienne", souligne le député En Marche. 

Ce dispositif inclut également les associations et les clubs sportifs du quartier. "Ce n'est pas uniquement aux écoles de veiller au maintien du lien social", commence Samy Kéfi-Jérôme, adjoint au maire de Saint-Etienne en charge de l'éducation. 

"Nous voulons assure une continuité éducative après l'école, le soir et les week-end", poursuit M. Kéfi-Jérôme. 

Choix de la station

France Bleu