Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quelques policiers creusois vont manifester à Paris

-
Par , France Bleu Creuse

Quelques policiers creusois vont faire le déplacement à Paris, mercredi 2 octobre pour participer à la "marche ce la colère". Les syndicats espèrent 15 000 à 20 000 personnes dans les rues de Paris.

Des policiers creusois vont manifester à Paris (image d'illustration)
Des policiers creusois vont manifester à Paris (image d'illustration) © Maxppp - Jan Schmidt-Whitley/Le Pictorium

Une poignée de policiers creusois sera dans le cortège de la "Marche de la colère", mercredi 2 octobre. Ils partent avec une cinquantaine d'autres collègues du Limousin pour défiler dans les rues de Paris

Ils réclament plus de moyens

Le malaise est important dans la profession. Il n'y a jamais eu autant de suicides que cette année. 50 agents se sont ôtés la vie depuis janvier. Les policiers dénoncent aussi un manque de moyens et des agressions de plus en plus fréquentes. 

"Si on manifeste, c'est pour dire attention, la sécurité qui est due au Français n'est plus au rendez-vous, explique Grégory Hugues, délégué régional Unité-SGP FO en Limousin. Les policiers ne sont plus en capacité de répondre aux missions qui leur sont demandées."

On ne peut pas faire à dix un travail qui est fait pour trente

La mobilisation s'annonce très conséquente. Tous les syndicats appellent à descendre dans la rue, ce qui n'était pas arrivé depuis 20 ans. Ils espèrent être 15 000 à 20 000 dans les rues de Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess