Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Qui peut ouvrir le dimanche, qui doit fermer en Drôme Ardèche ?

mardi 1 octobre 2013 à 6:15 Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme Ardèche

La polémique continue après la fronde de plusieurs magasins -Leroy Merlin et Castorama- de la région parisienne qui sont restés ouverts dimanche dernier malgré l'interdiction d'un juge. Le gouvernement demande à Jean Paul Bailly, ancien patron de la Poste de leur faire des propositions d'ici fin novembre.

Le magasin Leroy Merlin de Valence dans la Drôme.
Le magasin Leroy Merlin de Valence dans la Drôme. © Stéphane Milhomme - Radio France - Stéphane Milhomme

En Drôme Ardèche, qui est ouvert, qui est fermé ? Les seuls grandes surfaces qui sont ouvertes tous les dimanches ce sont les magasins type la Foirefouille, Babou, Gifi. Is vendent tout sorte de chose de la décoration des meubles, des habits, à la manière d'un bazar. Mais les magasins comme Leroy Merlin ou Castorama, ceux qui mènent la fronde à Paris, dans nos départements, ils restent fermés le dimanche.

Pourquoi les bazars peuvent rester ouverts ? Ces ouvertures se déroulent de manière un peu anarchique. Lundi, nous avons a appelé le propriétaire de la Foirefouille de Bourg lès Valence et il nous a dit qu'il y a 4 à 5 ans il a vu ses concurrents commencer à ouvrir le dimanche. Au début il a demandé au préfet de les en empêcher ; et puis comme il n'a pas reçu de réponses, le commerçant a décidé de faire pareil. Et puis  aujourd'hui il fait 30% de son chiffre d'affaire le dimanche. Alors il dit que tous ses salariés sont volontaires et qu'ils gagnent le double de leur salaire de la semaine.

Mais est ce que c'est légal ? On le sait, le principe est une interdiction du travail salarié le dimanche. Mais à côté du principe, il y a beaucoup de dérogations et notamment pour les magasins de meubles. Pourquoi ? parce que les gens achètent leur mobilier le week-end ; alors est ce qu'on peut considérer que les bazars sont des magasins de meubles? difficile à dire. En tout cas personne ne saisit la justice, ni les salariés ni l'inspection du travail. Donc on peut dire que concrètement la situation est tolérée. Il existe d'autres dérogations, par exemple pour les magasins qui vendent des produits alimentaires. Ils ont le droit d'ouvrir le dimanche jusqu'à 13 heures. Alors certaines chaines le font comme Super U ou Casino. D'autres voudraient bien le faire mais leurs salariés ne souhaitent pas. Deux exemples : en 2007 une grève chez ED avait fait changer la direction d'avis en une demi journée.

Le Géant Casino de Valence sud dans la Drôme./ Ne pas changer les titres de mes photos - Radio France
Le Géant Casino de Valence sud dans la Drôme./ Ne pas changer les titres de mes photos © Radio France - Stéphane Milhomme

Les salariés du Leader Price de Pierrelatte ont écrit à leur direction nationale pour ne plus travailler le dimanche . Ils ont obtenu gain de cause récemment. Résultat, pour la première fois depuis deux semaines, le magasin n'a pas ouvert ses portes dimanche dernier Cette décision a du faire plaisir à FO et à la CGT. En Drôme Ardèche comme ailleurs ils restent farouchement opposés au travail le dimanche. Ils craignent que petit à petit cela deviennent une journée comme les autres. Il reste la question des entreprises qui travaillent dans le tourisme . Il y a des dérogations prévues pour les zones touristiques. On pourrait s’attendre à ce que dans le sud de l’Ardèche les commune soient classé comme touristique. Eh bien non : elles n’ont pas fait la demande à la préfecture. Au final cela ne change pas grand chose puisque de toute façon, les entreprises qui travaillent dans le secteur du tourisme peuvent ouvrir le dimanche, grâce à d’autres dérogations.

Bref on le voit, la législation est un confuse. Un peu de ménage ne fera sans doute pas de mal. (Informations : Benjamin Billot)