Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Quimper : une cagnotte de 10 000 euros pour les cheminots grévistes

jeudi 7 juin 2018 à 4:41 Par Léo Rozé, France Bleu Breizh Izel

Après deux mois de grève, les cheminots ont perdu beaucoup d'argent. A Quimper, une cagnotte locale a permis de récolter environ 10 000 euros pour les aider. Plus d'une cinquantaine de grévistes pourraient en bénéficier.

La cagnotte locale de 10 000 euros sera redistribuée à plus d'une cinquantaine de cheminots à Quimper
La cagnotte locale de 10 000 euros sera redistribuée à plus d'une cinquantaine de cheminots à Quimper © Maxppp - Thierry Creux

Quimper, France

Plus il y a de jours de grève, moins leur salaire est important. Les cheminots engagés contre la réforme du rail ont reçu leur premier bulletin de paie, et "certains cheminots n'ont touché que 800 euros". À la veille d'un quatorzième épisode du mouvement, Gabriel André, secrétaire général de la CGT cheminots à Quimper, parle de situation "difficile" pour certains grévistes. Les plus touchés d'entre eux vont voir leur dossier transmis auprès de l'association "Solidarité cheminots grévistes 2018", pour bénéficier de la cagnotte nationale lancée pour les soutenir. Elle a atteint 1,2 millions d'euros. 

En parallèle, une cagnotte a été lancée localement. Elle s'élève aujourd'hui à "près de 10 000 euros" d'après Gabriel André. "Il faudra sans doute la répartir entre cinquante ou soixante cheminots. Ça ne fera jamais un salaire, mais on en était conscient au début du mouvement. Ceux qui se sont mis en grève pendant plus de quatre jours pourront toucher jusqu'à 150 euros par mois, en fonction de leur degré de mobilisation. Financièrement, "pour tous, c'est compliqué. Malgré cela, les cheminots sont toujours dans la lutte". 

Les syndicats ont prévu de se rassembler le jeudi 7 juin à 10 heures devant la gare de Quimper pour une nouvelle assemblée générale. Ils décideront de la suite à donner au mouvement. Certains syndicats envisagent de se mobiliser cet été.

Lire aussi : Grève SNCF : les pertes réévaluées à 400 millions d'euros