Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Quotas de migrants économiques : le sénateur LR Michel Savin attend de voir

-
Par , , France Bleu Isère

Le gouvernement dévoile son plan sur l’immigration ce mercredi. Une vingtaine de mesures sont annoncées parmi elles, l'instauration de quotas pour les migrants économiques. Un dispositif réclamé depuis longtemps par la droite auquel réagit le sénateur LR de l’Isère Michel Savin.

Michel Savin, sénateur UMP de l'Isère
Michel Savin, sénateur UMP de l'Isère - capture d'écran Public Sénat

Isère, France

« C’est une idée que nous défendons depuis plusieurs années », reconnaît le sénateur de l’Isère qui siège au sein du groupe LR, mais Michel Savin, ancien maire de Domène (isère), alerte sur les intentions du gouvernement. «_Le discours d’Emmanuel Macron est flou_. Est-ce qu’il veut réduire le nombre de migrants économiques en ciblant les besoins, ce qui est une mesure que nous souhaitons ou bien cherche-t-il à répondre au manque de main d’œuvre en France en recourant à l'immigration, ce qui serait, selon lui, un mauvais signal». 

Michel Savin rappelle en effet quil y a quelques  « 250 000 demandes d’emplois non pourvues  en France et certaines dans des secteurs qualifiés. » La priorité doit être mise sur la formation des chômeurs français avant tout selon le sénateur. 

Le gouvernement évoque aussi une suspension des droits à la Sécurité sociale de trois mois pour les demandeurs d’asile. Michel Savin se méfie néanmoins : « Souvent _ces annonces font le buzz, mais finalement les propositions ne sont pas à la hauteur des enjeux_. » 

L’élu attend plutôt des propositions sur l’immigration familiale et clandestine, et le traitement des demandeurs d’asile. Le premier ministre Edouard Philippe dévoile son plan dans la matinée.

  - Visactu
© Visactu
  - Visactu
© Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu