Société DOSSIER : Radicalisation dans le Gard

Radicalisation dans le Gard : témoignage d’une jeune fille radicalisée

Par Isabelle Lassalle, France Bleu Gard Lozère mardi 22 mars 2016 à 16:45 Mis à jour le mardi 19 avril 2016 à 17:34

Femme voilée (illustration).
Femme voilée (illustration). © Maxppp -

Sylvie Charbonnier a mené une enquête sur le dossier sensible de la radicalisation avec des témoignages exceptionnels ces mardi et mercredi. Une jeune fille raconte comment elle s’est radicalisée et comment elle a basculé.

Comment bascule-t-on dans la radicalisation ? Témoignage d’une jeune fille radicalisée. Elle habite Nîmes, dans un des quartiers dits « sensibles » de la ville. Elle a deux petits frères dont elle s'occupe beaucoup pour aider sa mère dans une famille monoparentale. L'histoire d'une jeune fille sage qui, du jour au lendemain, a basculé dans la radicalisation.

Au micro de Sylvie Charbonnier, elle a raconté ce qui l'a fascinée, au début, quand elle était plus jeune, adolescente. Ce n'était ni la religion, ni la politique... c'était, tout simplement, les tenues vestimentaires des femmes voilées.

« Je suis passée de la fille qui s’habillait provoquant, à la fille pudique, dont on ne voit rien de ses formes ».

"Comment j'ai changé."

Et puis le fils aîné, son frère, se laisse entraîner et se met à fréquenter les mosquées. Il abandonne le jean pour la djellaba et ne veut plus parler à sa petite sœur. Pour regagner l'affection de son frère, elle le suit et l'imite. Elle se met à porter le voile, à faire la prière. Elle ne va plus à l'école, passe ses journées sur Internet... jusqu'au départ de son frère en Syrie.

Elle a accepté de nous raconter son expérience, ses doutes, sa fascination aussi pour ce pays en guerre où elle a cru pouvoir se rendre utile, aider les petits orphelins et où elle s'apprêtait à partir elle aussi.

Pour regagner l'affection de son frère.