Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Radicalisation dans le sport : "la ministre tient des propos lénifiants" selon le sociologue Médéric Chapitaux

-
Par , France Bleu Besançon

Le phénomène de radicalisation dans le sport manque de "données objectives" pour être mesuré, a estimé la ministre déléguée aux sports Roxana Maracineanu. N'importe quoi, lui répond le sociologue jurassien Médéric Chapitaux.

Ancien gendarme, le jurassien Médéric Chapiteaux est chercheur en sociologie, spécialisé dans le domaine de la radicalisation.
Ancien gendarme, le jurassien Médéric Chapiteaux est chercheur en sociologie, spécialisé dans le domaine de la radicalisation. © Radio France - Jean-François Fernandez

Ce lundi, la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu a estimé sur Europe 1 que le phénomène de radicalisation dans le sport manque de "données objectives" pour être mesuré. Une sortie qui survient au moment de la parution d'un livre sur le sujet, celui de Patrick Karam le vice président de la région Ile-de-France. Chercheur en sociologie, et spécialisé dans le domaine de la radicalisation, le jurassien Médéric Chapiteaux qui est aussi un ancien gendarme s'inscrit en faux.

"Pas de chiffres sur le sujet ? C'est mensonger" - Médéric Chapitaux

"La ministre utilise des propos lénifiants sur un sujet qui nécessiterait un peu plus de rigueur", estime Médéric Chapitaux. "Je suis un peu dur, mais c'est mensonger de dire qu'il n'y a pas de chiffres sur le sujet. Patrick Karam utilise quelques chiffres dans son ouvrage, il est aussi inspecteur général Jeunesse et sports, on ne peut pas dire qu'il méconnait le système sportif", ajoute encore le sociologue jurassien.

12,5% des personnes fichées pour radicalisation dans le sport

"Il faut _cesser ce débat stérile sur les chiffres_", enchaîne l'ancien gendarme. "Sur le nombre total de gens inscrits au SSPRT, le fichier qui encadre les personnes suivies pour radicalisation, on connait un chiffre qui n'a jamais été remis en cause : 12,5% de ces personnes sont fichées dans le cadre su sport", rappelle enfin Médéric Chapitaux.

L'intégralité de l'interview est à retrouver ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess