Société

Radio France : "Intolérable et insupportable" (Manuel Valls)

Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 9 avril 2015 à 11:35

Manuel Valls, dans l'entreprise Haullote, avec le maire de Saint-Étienne et le préfet de la Loire
Manuel Valls, dans l'entreprise Haullote, avec le maire de Saint-Étienne et le préfet de la Loire © Radio France - (Sandrine Morin)

Manuel Valls a réagi jeudi midi à la situation toujours dans l'impasse à Radio France et il appelle à la reprise du dialogue. Le Premier ministre était à L'Horme, dans la Loire, vers 11h. Il visitait dans la foulée la Biennale du design à Saint-Étienne.

Le Premier ministre Manuel Valls est arrivé comme prévu vers 11 heures à L'Horme dans la Loire pour une visite de l'entreprise Haulotte Group, spécialisée dans la fabrication de nacelles élévatrices. Il prendra ensuite la direction de Saint-Étienne pour une visite de la Biennale du design 2015 qui doit fermer ses portes dimanche.

C'est une occasion pour le Premier ministre de défendre le plan d'investissement qu'il a présenté mercredi. Il est notamment monté sur l'une des nacelles fabriquées par Haulotte.

"J'ai pris de la hauteur dans la nacelle, et c'est parfois nécessaire dans le monde politique" (Manuel Valls, à L'Horme dans la Loire)

Manuel Valls est monté dans une nacelle fabriquée par Haulotte avant de prendre la parole - Radio France
Manuel Valls est monté dans une nacelle fabriquée par Haulotte avant de prendre la parole © Radio France - (Sandrine Morin)

Manuel Vall a ensuite répondu aux questions d'actualité, et il a notamment réagi à la situation à Radio France alors que les syndicats viennent de voter la reconduction du mouvement jusqu'à vendredi. Radio France va entrer dans son 23ème jour de conflit.

"Il est impératif de renouer le dialogue. C'est intolérable et c'est insupportable ce qui se passe actuellement" (Manuel Valls)

Mercredi, la réunion du CCE extraordinaire a été interrompue après une demi-heure de débat.

Manuel Valls a aussi répondu aux déclarations de Jean-Marie Le Pen qui avait fait référence à ses origines espagnoles.

"Ce sont des propos nauséabonds, il faut se détourner du discours de haine et redonner de l'espoir avec des réponses concrètes" (Manuel Valls)

Dans son interview à l'hebdomadaire d'extrême-droite Rivarol, Jean-Marie Le Pen s'en était pris directement au Premier ministre en ces termes : "Valls est français depuis trente ans, moi je suis français depuis mille ans. Quel est l’attachement réel de Valls à la France ? Cet immigré a-t-il changé du tout au tout ? Qu’a-t-il apporté à notre pays ?"