Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ralph Finkler : "Les jeunes doivent connaître les dangers du néo-fascisme"

-
Par , France Bleu Périgord

Alors que quatre résistants font leur entrée au Panthéon aujourd'hui, l'ancien maquisard Ralph Finkler témoigne de son combat contre le fascisme.

Ralph Finkler
Ralph Finkler © Radio France - Antoine Balandra

Alors que quatre résistants, Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay vont faire leur entrée au Panthéon ce jeudi, le resistant Ralph Finkler a accordé une interview à France Bleu Périgord.

Né en 1925, cet Alsacien a dû fuir sa région pendant la seconde guerre mondiale . Il a trouvé refuge en Périgord où il s'est engagé dans la résistance. Depuis il ne l'a plus quitté et continue de témoigner dans les écoles, les collèges et lycées. "Trop de Français ignorent encore leur histoire. Je me suis engagé à 18 ans contre le fascisme et depuis ma lutte n'a pas varié . Aujourd'hui il faut lutter contre le néo-fascisme qui prend des formes nouvelles avec la religion. Les jeunes doivent en connaître les dangers" , confie l'ancien maquisard.

"Les résistants ne pouvaient pas être mieux représentés que par ces symboles". — Ralph Finkler

Ralph Finkler salue le choix de faire entrer quatre résistants, dont deux femmes, au Panthéon : "Aucun ancien résistant ne trouverait à redire. Ces gens sont des symboles pour tout un tas de résistants . Ils ne pouvaient pas être mieux représentés que par ces quatre personnages," assure l'ancien president de l'Association nationale des anciens combattants de la résistance.

Le Périgourdin a lui aussi reçu les honneurs de la République lors du 8 mai. Il a été décoré de la Légion d'honneur. " D'autres camarades morts méritaient cette médaille plus que moi mais je me suis rangé à ce qu'avait dit François Mauriac. La légion d'honneur, ça ne se demande pas, ça ne se refuse pas, ça ne se porte pas et je rajouterai...ça ne se commente pas! "

Invité/ Finkler

Choix de la station

À venir dansDanssecondess