Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Société

Ramadan : les 15.000 musulmans de Côte-d'Or démarrent le jeûne ce samedi

vendredi 26 mai 2017 à 21:45 Par Soizic Bour, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Ce samedi 27 mai, c'est le début du ramadan, l'un des cinq piliers de l'islam. Les quinze mille musulmans Côte-d'Oriens vont démarrer un jeûne d'un mois où ils n'auront pas le droit de boire ni de manger pendant la journée.

La mosquée de Quétigny.
La mosquée de Quétigny. © Radio France - Soizic Bour

Quetigny, France

Le ramadan démarre ce samedi. C'est l'un des cinq piliers de l'islam, avec la profession de foi, l'obligation de prier cinq fois par jour, l'aumône et le pèlerinage à La Mecque. Et pour la communauté musulmane débute un mois de jeûne, de prières et de convivialité qui serait suivi par 70 à 80 % du milliard et demi de fidèles estimés en France, selon les études.

Cigarette et insultes : les autres interdits

Même chose pour les 15.000 musulmans côte-d'oriens, qui suivent également le ramadan. Pendant ce mois, ils ne peuvent pas manger ni boire durant la journée, entre l'aube et le coucher du soleil. Les relations sexuelles sont également interdites. Mais d'autres interdits existent, comme le fait de fumer.

"Vous ne pouvez ni fumer ni proférer des insultes pendant le ramadan", explique El Hassan Magharni, le président de l'Amecq (Association musulmane éducative et culturelle de Quetigny), qui gère la mosquée de Quétigny. "On peut se parfumer, se brosser les dents ou prendre une douche, mais sans avaler l'eau évidemment", ajoute-t-il.

"Le ramadan arrive à point nommé"

Depuis trois ans et les attentats de Charlie Hebdo puis ceux du Bataclan, la communauté musulmane a souvent été la cible d'attaques et d’amalgames. Plus récemment, l'attentat de Manchester a ému cette communauté musulmane. Pour ce fidèle de la mosquée de Quétigny, le ramadan tombe vraiment au bon moment : "Il arrive à point nommé, il va permettre à la communauté de se rassembler parce que le ramadan est un moment de partage et d'amour", note-t-il.

Et justement, c'est ce qu'a expliqué Mohamed Khomri, le vice-président de l'Amecq, dans son prêche : "Il faut rassurer la communauté musulmane, lui expliquer qu'elle peut relever la tête et que les fidèles soient fiers d'être musulmans".

Cette année, le ramadan devrait s’achever vers le 25 juin, par l’Aïd-el-Fitr, la « fête de la rupture du jeûne ».