Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ras-le-bol des éleveurs et des élus savoyards face aux attaques de loup

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie

Des États Généraux sur le pastoralisme et les loups de l'arc alpin ont été organisés lundi après-midi au col du Glandon entre la Savoie et l'Isère. Plus d'une centaine d'éleveurs, élus, professionnels du tourisme et chasseurs ont réclamé la mise en place d'un plan de chasse et le déclassement du loup de la Convention de Berne.

Loup d'Europe
Loup d'Europe - /M.Chatelain

Souffrance et angoisse des éleveurs

Face à l'augmentation des attaques et l'absence de réponse appropriée pour abattre rapidement les loups, les éleveurs exigent désormais une obligation de résultat. L'année dernière, huit loups ont été abattus en France alors que le plan national autorisait l'abattage de 24 animaux. A travers ces Etats Généraux, les six maires des vallées des Villards, des Arves et de l'Eau d'Olle ont souhaité interpeller le gouvernement.

Alain Giniès, maire d'Allemont en Isère, se dit solidaire des éleveurs (Nathalie Grynszpan)

Dans une motion signée au terme de ces Etats Généraux, les élus et les éleveurs "réclament d'urgence une régulation opérationnelle du loup avec des moyens adaptés et une obligation de résultat" . Les signataires demandent également la mise en place d'un plan de chasse et le déclassement du loup de la Convention de Berne, autrement dit que le prédateur soit rayé de la liste des espèces protégées.

"J'ai décidé de passer le permis de chasse pour pouvoir me défendre"

Françoise Darves-Blanc, éleveuse sur les alpages du Glandon victime d'une attaque de loup.

Les signataires de la motion "demandent aux pouvoirs publics de représenter les éleveurs et de protéger leur activité et la qualité de leurs produits" ; Françoise Darves-Blanc possède cinq cents bêtes sur les alpages du Glandon. Cette éleveuse a décidé de passer son permis de chasse pour se protéger des attaques de loups.

Françoise Darve-Blanc, une éleveuse sur les alpages du Glandon qui a décidé de passer son permis de chasse (Nathalie Grynszpan)

Jacqueline Dupenloup, maire de Saint-Alban-des-Villards, l'une des élues à l'origine de ces Etats Généraux (Nathalie Grynszpan)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess