Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rassemblement à Dijon des archéologues inquiets pour leur avenir

-
Par , France Bleu Bourgogne

Coupes dans les effectifs, dégradations des conditions de travail, les archéologues s'inquiètent pour l'avenir de leur profession. A l'occasion du lancement des Journées Nationales de l'Archéologie, un rassemblement a eu lieu ce vendredi midi à Dijon place du Bareuzai à l'appel d'une intersyndicale.

Mobilisation des archéologues de l'INRAP à Dijon, inquiets pour l'avenir de leur discipline.
Mobilisation des archéologues de l'INRAP à Dijon, inquiets pour l'avenir de leur discipline. © Radio France - Stéphanie Perenon

Dijon, France

Les dixièmes Journées nationales de l'archéologie ont débuté ce vendredi. Pendant 3 jours, le grand public peut découvrir l'archéologie et ses métiers, l'occasion pour l'intersyndicale du service public de l'archéologie (CGT-Culture, SNAC-FSU, Sud-Culture Solidaires et CNT-CCS) d'évoquer les craintes de la profession. Un rassemblement a eu lieu ce vendredi midi place du Bareuzai à Dijon pour dénoncer les coupes à venir dans les effectifs et la dégradation des conditions de travail sur les chantiers de fouilles préventives.

800 départs en retraite à venir d'ici 2024

Depuis l'ouverture à la concurrence dans le milieu des fouilles archéologiques, les conditions de travail se sont largement dégradées selon l'intersyndicale.

"Etre Indiana, ça paie pas tous les mois"

A Dijon, mobilisation des archéologues inquiets pour leur métier. - Radio France
A Dijon, mobilisation des archéologues inquiets pour leur métier. © Radio France - Stéphanie Perenon

"On fait moins bien notre travail parce qu'on est moins nombreux, et à terme il y aura une perte de connaissance et de compétence" regrette Antoine Guicheteau, archéologue à l'INRAP à Dijon."

Antoine Guicheteau, archéologue à l'INRAP à Dijon

L'intersyndicale craint la perte de vingt postes sur les soixante que compte l'INRAP à Dijon. 

Des archéologues qui vont accueillir le grand public ce samedi 15 et dimanche 16 juin 2019, pour faire découvrir leur métier, à Dijon comme partout en France.