Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rassemblement à Pau contre les violences faites aux femmes

samedi 25 novembre 2017 à 20:33 Par Najat Essadouki, France Bleu Béarn

Des dizaines de personnes se sont rassemblées, samedi soir place Clemenceau à Pau, pour dénoncer les violences dont sont victimes les femmes.

Le Planning familial a organisé un rassemblement contre les violences faites aux femmes, ce samedi soir à Pau
Le Planning familial a organisé un rassemblement contre les violences faites aux femmes, ce samedi soir à Pau © Radio France - Najat Essadouki

Pau, France

"Agir avant qu'il ne soit trop tard". 123 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon l'année dernière en France. Autre chiffre marquant rappelé par le planning familiale, à l'initiative de ce rassemblement samedi à Pau, "seulement 10% des victimes de viols" osent, aujourd'hui porter plainte. A l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, le président Emmanuel Macron a pris la parole également samedi pour déclaré l'égalité entre les femmes et les hommes "grande cause du quinquennat".

Avant de prononcer son discours à l'Elysée, Emmanuel Macron a fait observer une minute de silence "en hommage à ces femmes battues, violées et tuées". "C'est notre société entière qui est malade du sexisme" a déclaré le chef de l'Etat. Il a ensuite détaillé ses priorités pour les cinq prochaines années : "l'éducation et le combat culturel en faveur de l'égalité", un "meilleur accompagnement des victimes" et un "renforcement de l'arsenal répressif". Une campagne d'information à destination du grand public a été lancée ce 25 novembre.