Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Rassemblement pour la réhabilitation des soldats fusillés pour l'exemple en 14-18

vendredi 9 novembre 2018 à 18:34 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

À Avignon, les militants de la Libre Pensée et les anciens combattants de l'ARAC demandent la réhabilitation des 639 fusillés pour l'exemple de la première guerre mondiale. Ils souhaitent une prise de position officielle de l'État français.

Rassemblement à Avignon pour réhabiliter les fusillés pour l'exemple
Rassemblement à Avignon pour réhabiliter les fusillés pour l'exemple © Radio France - Philippe Paupert

Avignon, France

Une quarantaine de personnes étaient rassemblées jeudi à Avignon rue Alexandre Blanc pour rendre hommage aux soldats fusillés pour l'exemple durant la première guerre mondiale. Quelque 639 soldats ont ainsi été fusillés pendant le conflit. Jacques Fassier de la Libre Pensée de Vaucluse organise ces rassemblements depuis 10 ans en Vaucluse. Il demande que l'État français réhabilite ces soldats : "Simplement reconnaître que ces soldats ont été condamnes et exécutés sans raison valable. Ce n'était pas des traîtres ni des espions, simplement des hommes exténués". 

Jacques Fassier souligne que des soldats ont déjà été réhabilités quelques années après le conflit car il avait été "établi qu'ils avaient été victimes d'un arbitraire insensé et cruel". Pour le responsable de la Libre Pensée, "si au plus haut de l'État ou à l'Assemblée nationale, il y avait un décret, une motion ou une position officielle disant qu'effectivement ils ont été fusillés pour l'exemple, mais qu'ils n'ont pas démérités, que ce sont des gens qui ont droit à tout leur honneur, ça suffirait. On ne demande pas plus. Un siècle après, ce n'est toujours pas fait".  

Jacques Gouttorbe de l'Association républicaine des anciens combattants de Vaucluse participait à ce rassemblement pour demander que l'honneur de tous les fusillés de la Grande Guerre soit réhabilité. Il demande de "mettre à l'honneur ceux qui ont su dire non. Il y a eu plus de 18.000 fusillés parmi les 11 pays en guerre. Ces gens sont des exemples contre la guerre."