Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Rassemblements de policiers un peu partout en France en hommage à leur collègue tué près de Lyon

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Plusieurs hommages ont été rendus ce mardi devant plusieurs commissariats en France par les collègues du policier mort après avoir été renversé par un fourgon lors d'une intervention dans la nuit de vendredi à samedi dernier à Bron près de Lyon.

Rassemblement de policiers devant le commissariat de Dijon ce mardi midi
Rassemblement de policiers devant le commissariat de Dijon ce mardi midi © Radio France - Christophe Tourné

Un peu partout en France ce mardi, plusieurs centaines de policiers ont observé une minute de silence dans plusieurs villes en hommage à leur collègue mort la veille après avoir été percuté volontairement par un fourgon à Bron, près de Lyon.

A Lyon, plus d'une centaine de policiers se sont rassemblés en silence pendant un quart d'heure devant les bâtiments de la sûreté départementale où était affecté le policier renversé samedi par un fourgon au cours d'une tentative d'interpellation dans la municipalité limitrophe de Bron.

En Isère, des dizaines de policiers se sont rassemblés devant les commissariats de Vienne, Voiron, Grenoble ou encore Bourgoin-Jallieu. "Je pense qu'aujourd'hui, il faut que la justice soit très ferme. On n'a plus peur de foncer sur un policier" a notamment déclaré Grégory Machado, délégué syndical Alliance-Police nationale à Bourgoin-Jallieu.

A Paris, ils étaient une quarantaine devant l'antenne de la préfecture de police du 13e arrondissement. Policiers en civil ou en tenue sont sortis de l'établissement pour s'aligner dans la rue et observer une minute de silence.

A Reims (Marne), ils étaient une vingtaine de policiers pour saluer la mémoire du fonctionnaire renversé par le fourgon à Bron. Au Mans (Sarthe), ils étaient une quarantaine devant le commissariat de la ville.

Un rassemblement s'est aussi tenu à Bergerac (Dordogne) avec une vingtaine de policiers présents. A Dijon (Côte-d'Or) ils étaient une cinquantaine.

A Metz, ils étaient une soixantaine, en tenue ou en civil, visage sombre, à l'extérieur du commissariat. lors de sa cérémonie des vœux, le préfet a également demandé une minute de silence en hommage au policier.

A Valence, Privas et Romans, en Drôme-Ardèche, des hommages ont également été rendus par plusieurs centaines de policiers.

A Laval, une quinzaine de policiers se sont réunis devant le commissariat. 

Les investigations se poursuivent après l'accident 

Dans la nuit de vendredi à samedi à 2h du matin, sur une aire d'autoroute de Bron, près de Lyon, le policier a été percuté volontairement par un fourgon. Blessé très grièvement, il est mort lundi après-midi. Les investigations se poursuivent activement pour retrouver le conducteur du fourgon qui l'a renversé.

Emmanuel Macron veut des propositions pour "améliorer" la déontologie des forces de l'ordre

Par ailleurs, en déplacement à Pau, Emmanuel Macron a demandé au ministre de l'Intérieur des propositions pour améliorer la déontologie et le contrôle de l'action des forces de l'ordre, mises en cause pour de récentes violences lors des manifestations contre la réforme des retraites.

Depuis la crise des "gilets jaunes" en novembre 2018, les pratiques des forces de sécurité sont régulièrement mises en cause, notamment via des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

L'exécutif, qui récusait jusqu'à présent l'expression "violences policières", a infléchi son discours ces derniers jours en rappelant les forces de l'ordre à l'"exemplarité" et à un usage "proportionné et maîtrisé" de la force.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu