Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les premières réactions aux annonces d'Emmanuel Macron à Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

Emmanuel Macron a détaillé, ce mardi soir, la manière dont le déconfinement va se dérouler par étapes. La première se déroule ce samedi 28 novembre avec la réouverture des commerces dits non essentiels. Les bars et restaurants pourraient rouvrir le 20 janvier si l'épidémie se stabilise.

Comme ici, dans le centre-ville de Toulouse, les commerces préparent leur réouverture pour samedi matin après les dernières annonces d'Emmanuel Macron.
Comme ici, dans le centre-ville de Toulouse, les commerces préparent leur réouverture pour samedi matin après les dernières annonces d'Emmanuel Macron. © Radio France - Jeanne-Marie Marco

Nous allons pouvoir réveillonner en famille pour les fêtes de fin d'année, "tout en poursuivant nos efforts", a martelé le président de la République dans son allocution, la 8e depuis le début de la crise sanitaire, ce mardi soir. 

"C'est une bonne nouvelle" pour les cinémas et les commerces

Le déconfinement va donc se faire par étapes et les professions concernées, sans trop de surprise, ont pris note les unes et les autres de leur nouveau calendrier. "C'est une bonne nouvelle, ça donne quand même une perspective de remettre en place, dans un premier temps, les films qui étaient à l'affiche quand on nous a demandé de fermer", se réjouit Jean-Pierre Villa, à la tête de Véo Cinémas à Muret, qui va pouvoir à nouveau accueillir des spectateurs à partir du 15 décembre prochain.

À Toulouse, deux nouvelles mesures pour doper l’activité dans la période de fin d’année 

Les premiers à jouir de l'assouplissement des restrictions sont les commerçants, qui dès ce samedi 28 novembre, vont pouvoir rouvrir leurs boutiques, selon un protocole sanitaire renforcé mais à Toulouse, avec le soutien du maire Jean-Luc Moudenc. 

Deux nouvelles mesures vont être mises en place à Toulouse :  "On va accorder des autorisations d'occupation du domaine public, afin d’installer une table pour le « Click and Collect » et d’organiser la file d’attente des client.

Nous avons également déterminé six journées où on va pouvoir organiser un stationnement gratuit limité à trois heures dans les parkings souterrains du centre-ville." Pour cette deuxième mesure, les dates sont à préciser par concertation avec les représentants des commerçants. 

Réaction de Jean-Luc Moudenc aux annonces d'Emmanuel Macron.

"On se croirait dans un mauvais rêve - Davy Caravaca, le gérant du restaurant L'Amélie Mélo à Castres."

Rien de tout cela, en revanche, pour les bars et restaurants qui doivent patienter au moins encore jusqu'au 20 janvier 2021 pour que leur réouverture soit étudiée en fonction de l'évolution de l'épidémie. "On a du mal à s'imaginer que ça va durer aussi longtemps. On se croirait dans un mauvais rêve", déplore Davy Caravaca, le gérant de l'Amélie Mélo à Castres.

Tandis que les professionnels de l'"indoor", tous ces sites qui proposent des loisirs en intérieur se demandent toujours s'ils vont réussir à survivre après tout cela. "Ce qu'on demande, c'est qu'on nous donne 7.000 euros de plus par mois pour pouvoir payer nos charges. Au niveau national, il y a déjà eu pas mal de liquidations.

À titre personnel, j'espère aller jusqu'au mois de juin mais à partir de juin, si je n'ai pas d'aide, c'est terminé", raconte Cyril Casevecchie, gérant du K'Ptain Park à Toulouse et responsable pour la région Occitanie pour l'association Space. Emmanuel Macron a promis des coups de pouce pour tous les gérants soumis à des fermetures administratives au moins jusqu'au 20 janvier 2021. Le Premier ministre doit détailler toutes ces annonces, ce jeudi, lors d'une conférence de presse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess