Société

REAGISSEZ - Comment aider au Népal après le séisme?

Par Guillaume Chhum et Aurélie Locquet, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mardi 28 avril 2015 à 11:25

Une maison effondrée à Bhaktapur, après le tremblement de terre de 7,9 qui a touché le Népal le 25 avril.
Une maison effondrée à Bhaktapur, après le tremblement de terre de 7,9 qui a touché le Népal le 25 avril. © Maxppp

Le bilan s'alourdit d'heure en heure après le séisme qui a touché le Népal le week-end dernier. Les secours s'organisent. Deux Alsaciens, au moins, sont coincés dans un refuge sur l'Everest.

Retrouvez l'interview en intégralité d'Armand Pérégo de la Croix Rouge

Retrouvez l'interview en intégralité de Cédric Jacques, sauveteur et maître chien

Huit millions de personnes ont été touchées par le séisme au Népal selon l'ONU. Ce mardi à 11 heures, le bilan provisoire faisait état de 4.300 morts. Un bilan très provisoire: l'étendue des dégats dans les villages proches de l'épicentre du séisme, à environ 80 kilomètres au nord-ouest de Katmandou, est encore en bonne partie inconnue.

A Katmandou, les habitants tentent de fuir la capitale où le sol continue de trembler. Les hôpitaux sont débordés et les médecins sont mobilisés 24 heures sur 24 pour soigner les blessés dans des conditions très difficiles.

Des accès difficiles pour les secours

Les secours ont commencé à arriver et des promesses d'aide ont afflué de toute part, mais la congestion de l'unique aéroport international rend difficile l'arrivée des équipes et du matériel humanitaire. "Les pays touchés par ces catastrophes sont débordés, toute l'aide arrive en même temps" , souligne Cédric Jacques, un Alsacien qui a participé à plusieurs mission de recherche et de secours dans des régions sinistrées pour Médilor et pour la protection civile. "Il faut pouvoir répartir les secours, acheminer le matériel sur place."

REPORTAGE | A Mulhouse, une association se mobilise pour le Népal

Un colmarien est parti sur place :

Il s'agit d'Eric Zipper, président du Corps Mondial de Secours (CMS), avec 120 bénévoles, il a pris ce mardi la direction de Katmandou et de sa région, pour apporter une aide médicale d'urgence aux sinistrés, mais aussi apporter son aide pour les opérations de recherche.

Eric Zipper connait bien ce genre d'opération, il y a 5 ans, il s'est déjà rendu en Haiti pour venir en aide aux populations touchées par un séisme.

12H Népal

D'autres alsaciens sont partis comme un bénévole de secouristes sans frontières, ou encore un conseiller technique avec la Croix Rouge pour s'occuper du rapatriement des Français. Pour les soutenir, tous les dons comptent, même ceux de 5 ou 10 euros rappelle Armand Pérégo, le délégué régional de la Croix Rouge, "les petits ruisseaux font les grandes rivières."

La France tente toujours de localiser près de 520 de ses ressortissants dans le pays. Le président de la République annonçait hier que deux Français faisaient partie des victimes. Par ailleurs deux Alsaciens partis pour des vacances sont coincés dans un refuge sur les pentes de l'Everest. Ils ne seraient pas blessés.