Société

Grenoble deuxième ville de France pour les déplacements domicile-travail à vélo

Par Lionel Cariou, France Bleu Isère mardi 17 janvier 2017 à 21:37

Illustration
Illustration © Maxppp - Stéphane ECHINARD

L'an passé, l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) a pour la première fois inclus dans le formulaire de recensement une question sur les modes de déplacement. Résultat : Grenoble est la 2ème ville de France pour les trajets domicile-travail à vélo.

En France, à peine 2% des actifs se rendent au travail à vélo. Pas de quoi détroner la voiture utilisée dans 70% des trajets. Mais dans certaines grandes villes, la bicyclette à davantage la cote. Strasbourg occupe ainsi la première place avec 16% des déplacements domicile-travail effectués à bicyclette. Grenoble est juste derrière avec 15,2%.

Reportage sur la Presqu'Île scientifique

Les trajets en effet sont relativement courts : entre 1 et 4 kilomètres. Selon l'étude de l'INSEE, le cycliste qui se rend au travail à vélo, est généralement plus diplômé que la moyenne. C'est aussi souvent un homme. En revanche, l'âge ne semble avoir aucune influence. L'utilisation de la bicyclette n'est pas du tout réservée aux plus jeunes.

La population de l'Isère augmente de 0,8% chaque année

Cette étude est publiée alors que débute ce jeudi la campagne annuelle de recensement en Auvergne-Rhône-Alpes. Dans les villes de plus de 10 000 habitants, on sonde 8% de la population chaque année. Les habitants des plus petites communes eux sont recensés une fois tous les 5 ans. Les personnes vivant dans les communes concernées ont été prévenue par courrier du passage d'un agent recenseur. Le recensement est obligatoire et il peut se faire par internet après un premier passage de l'agent recenseur (l'an passé en Auvergne-Rhône-Alpes, 43 % des personnes recensé ont rempli l'enquête en ligne).

Les résultats servent à définir l'action publique : par exemple pour fixer le nombre de crèches ou de pharmacies quartier par quartier ou commune par commune. Il faut ensuite 10 mois pour traiter les résultats. La dernière étude montre que l'Isère est un département dynamique avec une augmentation de 0,8 % de la population chaque année (nous sommes aujourd'hui 1 243 597 en Isère). Une augmentation due principalement aux naissances. Le Nord-Isère est particulièrement dynamique, notamment Bourgoin-Jallieu dont la population augmente de 1,4 % chaque année (27 366 habitants aujourd'hui). Les villes de Sassenage, Eybens et Saint-Martin-d'Hères connaissent également une forte augmentation démographique (1,4 à 1,5 % de progression annuelle). En revanche, les communes de Pont-de-Claix, Saint-Egrève, Seyssinet-Pariset et Vienne sont en régression du point de vue démographique. Le Pont-de-Claix voit ainsi sa population reculer de 0,9 % en moyenne annuelle (10 924 habitants aujourd'hui).