Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Recensement en Dordogne : Coulounieix-Chamiers a perdu un peu moins de 10% de ses habitants en cinq ans

-
Par , France Bleu Périgord

L'Insee a publié ses chiffres du recensement, arrêtés à 2018. La Dordogne perd des habitants (-1% environ sur cinq ans entre 2013 et 2018) à 413.418 habitants. L'une des plus fortes baisses revient à la commune de Coulounieix-Chamiers, qui perd environ 8.5% de ses habitants en cinq ans

Devant la mairie de Coulounieix-Chamiers
Devant la mairie de Coulounieix-Chamiers © Radio France - Antoine Balandra

La Dordogne perd des habitants… C’est le résultat du dernier recensement de l’Insee, basé sur des chiffres arrêtés à 2018. Il y avait 413.418 habitants en 2018 en Périgord soit environ 3.000 habitants perdus en 3 ans.

Le Périgord a perdu environ 1% de ses habitants entre 2013 et 2018. La Dordogne est le département de Nouvelle Aquitaine qui perd le plus de population après la Creuse.

Il y a cependant de fortes disparités. Certaines communes gagnent des habitants comme Coursac, ou Boulazac. Coulounieix-Chamiers perd en revanche plus de 8.5% de ses habitants en cinq ans, seule commune de l’agglo de Périgueux en forte baisse (seule Chancelade perd aussi ses habitants autour de Périgueux). C’est même l’une des plus fortes baisses de Nouvelle-Aquitaine rapportée à sa population. Alors pourquoi ? 

De nombreux logements sociaux vieillissant sont implantés à Coulounieix Chamiers
De nombreux logements sociaux vieillissant sont implantés à Coulounieix Chamiers © Radio France - Antoine Balandra

Sur le petit marché de ce mardi matin devant la mairie, Monique est venue acheter ses légumes. Cette habitante réside à Chamiers depuis 50 ans. "J'y suis bien, je m'y sens bien. Je suis là depuis toujours" dit-elle. Mais elle en convient les choses ont un peu changé. "Il y a surtout moins de petits commerces" selon elle.

Juste à côté dans la file d'attente, Yvette, qui habite un HLM du secteur se plaint elle de l'insécurité : "on m'a coupé les roues de ma voiture. On se sent de moins en moins en sécurité, on a peur, avant on était tranquilles" estime-t-elle.

Mais la critique la plus fréquente, c'est la fiscalité bien trop haute : "les impôts sont trop chers, la taxe foncière, combien de maisons sont à vendre ?" s'interroge une autre habitante.

Le nouveau maire de Coulounieix-Chamiers Thierry Cipierre (élu au mois de juin) est conscient que sa ville souffre d’une mauvaise image parfois, et d’un taux d’imposition bien trop haut.

"Ces chiffres ne m'étonnent pas. D'ailleurs dans ma campagne électorale, j'avais signalé cette baisse de population qui est inadmissible" prévient d'abord l'élu. Avant de détailler son projet pour y remédier. 

Grands travaux en perspective

"La pression fiscale était à 48. L'ancienne municipalité a baissé opportunément de 1.5 point avant les élections, et moi pour redonner de l'attractivité l'an prochain on baisse de 3 points. Parce que les gens sont repoussés par cette fiscalité énorme" explique Thierry Cipierre. "Et on rebaissera de trois point si tout va bien avant les prochaines élections ce qui fait que de 48 on sera à 40, ce qui par rapport à la moyenne de la Dordogne sera d'un niveau tout à fait confortable" dit-il. 

"En revanche, l'insécurité est fictive, à mon avis, il n'y a pas plus d'insécurité à Coulounieix que dans certaines rues de Périgueux ou d'autres villes de l'agglo" explique le maire. "Alors comment va-t-on s'y prendre pour faire revenir les habitants ? Déjà, baisse de la fiscalité de 3 points. Redonner de l'attractivité pour l'investissement immobilier, encourager les gens à venir. Mais aussi amélioration du cadre de vie, dans le cadre de l'ANRU et de l'opération "Coeur de ville", tout le bas Chamiers va être complètement transformé. Nous allons aussi travailler sur la voirie, sur les entrées de ville. Nos équipements publics vont aussi être augmentés, on va construire des logements, des équipements sportifs notamment, on va détruire pour reconstruire et réhabiliter" détaille-t-il parlant aussi du projet de développement de Créa-Vallée et de l'atout de la proximité avec l'autoroute, de la présence de deux écoles, d'un collège et d'un lycée.

Le maire espère 800 à 1000 habitants de plus d’ici 5 ans. Aujourd’hui plus de 7400 personnes vivent à Coulounieix Chamiers. C’est près de 1000 de moins qu’il y a 10 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess