Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"
Dossier : Attentat au couteau à Nice

"Blessé dans ma chair" : recueillement à la cathédrale de Chambéry suite à l'attentat de Nice

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Les cloches ont sonné ce jeudi à 15h à la cathédrale de Chambéry. Les fidèles étaient également invités à venir se recueillir. Des représentants du Conseil départemental du culte musulmans sont venus.

Moment de receuillement à la cathédrale de Chambéry
Moment de receuillement à la cathédrale de Chambéry © Radio France - Luc Chemla

Après le choc de la nouvelle, le recueillement. Suite à l'attentat de ce jeudi matin à Nice, les églises de France étaient invitées à sonner le glas à 15h. La cathédrale de Chambéry l'a fait. 

Des militaires de l'opération sentinelle devant la cathédrale de Chambéry
Des militaires de l'opération sentinelle devant la cathédrale de Chambéry © Radio France - Luc Chemla

"Fatigué de tout cela"

Malgré le bruit ambiant des travaux, les cloches se font quand même fait entendre près de l'édifice. Vu le contexte, des militaires de l'opération Sentinelle sont restés quelques minutes devant la cathédrale. Les fidèles se font rares mais certains, le cœur lourd, tenaient à être là. Les visages sont fermés, le ton grave, la gorge serrée. Tous sont "attristés" et "blessés dans leur chair". "Les gens sont devenus fous. Je me sens totalement impuissant" explique Mickael, 67 ans. "Quand j'ai vu cela je me suis dit que ce n'était pas possible... Les chrétiens sont une nouvelle fois visés. Je suis partagé entre la tristesse et la colère, mais surtout fatigué de tout cela" confie Daniel, 51 ans. 

Le Conseil départemental du culte musulman "condamne"

Symbole fort, des représentants du Conseil départemental du culte musulman en Savoie sont présents, accueillis par Bruno Michaud, le délégué épiscopal aux relations avec l'islam au diocèse de Savoie. Bouquet de fleurs à la main, ils sont venus "condamner" l'attentat et "soutenir leurs frères. On ne veut pas laisser à nos enfants un monde où tout le monde s'entretue mais un monde de tolérance où chacun peut pratiquer sa religion. Ce n'est pas humain ce qu'ils ont fait. Ces gens-là veulent juste diviser la nation. A nous d'être unis". Après plusieurs minutes de recueillement dans la cathédrale, ils ont respecté une minute de silence.

Les représentants du conseil départemental du culte musulman en Savoie dans la cathédrale de Chambéry
Les représentants du conseil départemental du culte musulman en Savoie dans la cathédrale de Chambéry © Radio France - Luc Chemla
-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess