Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reconfinement - A Château-Gontier-sur-Mayenne, des commerçants mobilisés pour dénoncer leur fermeture

-
Par , France Bleu Mayenne

A Château-Gontier-sur-Mayenne, une soixantaine de commerçants s'est rassemblée place Paul Doumer ce samedi 31 octobre. Ils sont en colère face à la fermeture imposée par le reconfinement, au moins jusqu'au 1er décembre prochain.

Il y avait une soixantaine de commerçants réunie ce samedi 31 octobre à Château-Gontier-sur-Mayenne.
Il y avait une soixantaine de commerçants réunie ce samedi 31 octobre à Château-Gontier-sur-Mayenne. - Claire Pottier

Une soixantaine de commerçants s'est mobilisée à Château-Gontier-sur-Mayenne ce samedi 31 octobre. Claire Pottier, coiffeuse, leur avait donné rendez-vous devant son salon, place Paul Doumer à 14 heures. Ils veulent se battre contre la fermeture imposée de leurs commerces considérés comme non-essentiels. Le reconfinement est en vigueur au moins jusqu'au 1er décembre à cause du Covid-19.

Ce reconfinement est de trop pour ces commerçants. Claire Pottier ne "peut pas baisser les bras". "Avec ce rassemblement, je voulais inviter les commerçants à entrer dans une résistance bienveillante. On dit non au hara-kiri économique, on va tous crever", estime la commerçante.

On va tous crever

Ces professionnels ont aussi dénoncé la concurrence déloyale des grandes surfaces, qui elles sont autorisées à rester ouvertes pendant ce nouveau confinement. "Elles vont tout bouffer, tout comme internet, ce n'est pas juste", justifie la coiffeuse. Elle regrette d'ailleurs que les coiffeurs à domicile puissent continuer à exercer alors que les salons, eux, doivent baisser le rideau. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des commerçants vont également organiser un rassemblement ce lundi 2 novembre à Laval, devant la Préfecture pour dénoncer "la fermeture des commerces non-essentiels". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess