Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement en France : l'attestation de déplacement dérogatoire fait son retour

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu
France

Avec le reconfinement annoncé en France, c'est le grand retour de l'attestation de déplacement dérogatoire pour tout le monde ! Ce fameux bout de papier redeviendra nécessaire pour mettre un pied dehors, car dès ce vendredi matin tous nos déplacements seront limités. Et il existe en deux versions.

L'attestation de déplacement dérogatoire du confinement du printemps
L'attestation de déplacement dérogatoire du confinement du printemps © Radio France - Florence Gotschaux

Le message est clair : "Restez au maximum chez vous, respectez les règles". Ce mercredi, lors de son allocution télévisée, Emmanuel Macron a annoncé le reconfinement de tout le pays pour au moins 5 semaines. Ce nouveau tour de vis a été décidé pour freiner l’épidémie de coronavirus. Nos déplacements sont donc limités et pour pouvoir sortir, il faudra reprendre une habitude prise au printemps : ne pas oublier son attestation de déplacement dérogatoire.

Ce jeudi soir, le Premier ministre Jean Castex a précisé les conditions dans lesquelles cette attestation pouvait être utilisée.

Les motifs de l'attestation obligatoire

Le principe du confinement, c'est qu'il faut rester chez soi, sauf exceptions, et ces exceptions doivent être justifiées par l'attestation à remplir et porter avec soi.

Les motifs de sortie avec l'attestation :

  • faire ses courses alimentaires, retirer des commandes, se rendre dans les commerces autorisés 
  • se rendre sur son lieu de travail -ou en revenir- et exercer son activité professionnelle, si l'on n'a pas la capacité de le faire en télétravail ou si un déplacement professionnel ne peut être différé. 
  • se rendre à un concours, un examen, dans un établissement de formation ou d'enseignement
  • des motifs médicaux : aller chez le médecin, à l'hôpital, à la pharmacie
  • des motifs familiaux impérieux, comme visiter une personne vulnérable ou la garde d'enfants
  • déplacement des personnes handicapées et de leur accompagnant
  • porter assistance aux personnes précaires, comme participer à des maraudes ou des distributions alimentaires à domicile
  • répondre à une convocation judiciaire ou administrative
  • prendre l’air ou sortir un animal familier, dans la limite d'une heure maximum et pas au delà d’un kilomètre du domicile

Cette attestation peut être téléchargée depuis ce jeudi soir sur le site du gouvernement, a précisé Jean Castex, et sur francebleu.fr et sur l’application Tous AntiCovid. Elle peut aussi être écrite sur papier libre.

Des attestations permanentes 

Deux attestations permanentes peuvent être remplies : l'une par son employeur quand on ne peut pas télétravailler, une autre par l’établissement scolaire des enfants, pour les déplacements domicile-école. Elle sera notamment nécessaire aux enfants qui vont seuls à l'école, au collège ou au lycée. Quant aux fonctionnaires, ils pourront présenter leur carte professionnelle. 

"Une amende forfaitaire de 135€ sera appliquée en cas de non-respect du confinement, et si vous ne pouvez pas présenter de justificatif alors que vous êtes contrôlé en dehors de votre domicile", rappelle le Premier ministre. 

Ce qu'il n'est pas possible de faire : sortir pour aller dîner chez des amis ou dans sa famille, par exemple, "voyager sur le territoire national" y compris pour se rendre dans une résidence secondaire. Mais le gouvernement promet de la tolérance pour permettre aux vacanciers de rentrer chez eux le week-end de la Toussaint. Une "simple attestation sur l'honneur" suffira a assuré Jean Castex.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess