Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reconfinement - En Mayenne, une association de protection animale attaque l'arrêté réautorisant la chasse

-
Par , France Bleu Mayenne

L'association pour la protection des animaux sauvages a décidé d'attaquer, devant le tribunal administratif, l'arrêté de la préfecture de la Mayenne réautorisant la chasse pendant le confinement. Une mesure prise sous la pression estime cette association.

Les chasseurs  ont l'autorisation de la préfecture de la Mayenne pour chasse pendant le confinement
Les chasseurs ont l'autorisation de la préfecture de la Mayenne pour chasse pendant le confinement © Radio France - Théo Caubel

L'arrêté de la Préfecture de la Mayenne réautorisant la chasse pendant le confinement est contesté. Une action judiciaire est en cours devant le tribunal administratif.

L’Association pour la protection des animaux sauvages, l'ASPAS, dénonce les dérogations accordées pour la chasse de certaines espèces, même si la pratique reste interdite pour le loisir : "en plus des sangliers et des cervidés, la Mayenne a autorisé la chasse des animaux qu'on dit nuisibles, notamment le renard et des oiseaux. Alors qu'il n'y a aucune urgence à les réguler pendant le confinement. Les Français ne sont pas dupes, il y a beaucoup de choses qui sortent sur la réalité du monde de la chasse. Il y a une vraie sensibilité à la cause animale" explique Richard Holding, l'un des responsables de l'ASPAS. 

Réautoriser la chasse en pleine crise sanitaire, ce n'est pas une surprise poursuit-il : "on savait qu'il y aurait une pression très forte sur le gouvernement. La circulaire a paru deux ou trois jours après le discours du Président annonçant le nouveau confinement. On est très en colère d'autant plus que des missions de naturalistes sont interdites en ce moment. C'est un cadeau aux chasseurs qui ne font qu'une pseudo-régulation pour avoir au fil des ans des animaux à tuer". 

Une vingtaine d'arrêtés préfectoraux au total vont être attaqués.. La Fédération nationale des chasseurs (FNC) et des organisations agricoles demandent de nouvelles dérogations pour chasser pendant le confinement ce qui permettrait, selon elles, de limiter les dégâts aux cultures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess