Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement : le préfet du Doubs suspend l'arrêté municipal sur la réouverture des commerces à Audincourt

La préfecture du Doubs a suspendu, ce samedi 31 octobre, l'arrêté du maire d'Audincourt Martial Bourquin qui autorisait la réouverture des commerces dits "non-essentiels" dans sa commune. Joël Mathurin, le préfet, a saisi le tribunal administratif pour "excès de pouvoir".

Le préfet du Doubs Joël Mathurin. Image d'illustration.
Le préfet du Doubs Joël Mathurin. Image d'illustration. © Radio France - Elie Abergel

La fronde des élus locaux contre les fermetures de commerces "non-essentiels" arrive dans le Nord Franche-Comté. Martial Bourquin (PS) a signé ce samedi 31 octobre un arrêté municipal pour autoriser la réouverture de ces commerces dans sa commune d'Audincourt (Doubs). Une décision suspendue par le préfet du Doubs, Joël Mathurin en fin d'après-midi, qui saisit le tribunal administratif pour "excès de pouvoir".

L'arrêté, qui portait sur une "rupture d'égalité et de traitement entre commerçants" n'aura donc été en vigueur que samedi après-midi. Période durant laquelle les commerces de la commune ont rouvertes en veillant au respect des mesures d'hygiène et de distanciation sociale. Le maire d'Audincourt et son équipe sont allés à leur rencontre pour témoigner leur soutien.

Martial Bourquin a expliqué sa décision sur la page facebook de la ville d'Audincourt : 

Au départ de cette vague de contestations, l'incompréhension des petits commerçants qui doivent fermer leurs portes depuis vendredi et la mise en place du nouveau confinement, alors que les grandes surfaces peuvent, elles, continuer leur activité.

Un amendement au Sénat

De son côté, l'Agence Régionale de Santé se dit "consternée par les polémiques sur ces arrêtés municipaux" permettant la réouverture des commerces non essentiels.  Dans un communiqué, l'ARS rappelle l'importance du confinement pour réduire les contaminations et "invite les auteurs de ces arrêtés à se ressaisir".

Ce samedi matin, le Sénat a d'ailleurs pris un amendement qui permet aux préfets d'autoriser à titre dérogatoire et lorsque les conditions sanitaires le permettent l'ouverture de commerces de vente au détail. Dans un communiqué, le sénateur du Territoire de Belfort, Cédric Perrin, appelle le gouvernement "à faire preuve de pragmatisme en suivant le Sénat et en maintenant l’amendement sénatorial dans le projet de loi définitif."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess