Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : infos pratiques et astuces du quotidien

Frontières : les courses en Allemagne finalement autorisées sous certaines conditions

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Aller se ravitailler en Allemagne pendant le confinement est autorisé seulement pour les Alsaciens qui vivent proches de la frontière. Une flexibilité qui contredit la première déclaration de la préfète du Bas-Rhin.

Frontière franco-allemande, photo d'illustration.
Frontière franco-allemande, photo d'illustration. © Maxppp - Uli Deck

Les alsaciens pourront finalement continuer à faire leurs courses en Allemagne, mais sous certaines conditions. Hier, vendredi 30 octobre, la préfète du Grand Est et du Bas-Rhin, Josiane Chevalier avait d'abord affirmé l'inverse. C'est finalement la volonté de ne pas restreindre la circulation à la frontière qui l'a emporté. 

Une première lecture stricte des règles du confinement

Les règles du confinement en France sont très claires :  il est interdit de se déplacer à l'extérieur de la région dans laquelle on réside. D'où la première déclaration de la préfète, suivant les dispositions gouvernementales appliquées en France. Les achats de première nécessité doivent être réalisés au plus près du domicile. Les Strasbourgeois doivent donc s'orienter vers le magasin alimentaire le plus proche. 

Une certaine souplesse pour les frontaliers

Comme il y a deux semaines suite au classement du Grand Est comme zone à risque par l'Allemagne, les autorités françaises et allemandes veulent éviter de restreindre la circulation aux frontières. 

Les alsaciens qui résident très près de l'Allemagne pourront donc faire leurs courses dans les deux pays indifféremment. Mais en France comme Outre-Rhin les autorités appellent au "bon sens" et insistent : seules les courses de première nécessité seront autorisées. 

Les travailleurs frontaliers peuvent également et sans restrictions faire leurs courses en Allemagne. Par ailleurs, si vous passez moins de 24 heures sur place, vous n'êtes toujours pas obligé de présenter de test PCR négatif. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess